Actualités

Méga-Versa: écho d'une époque

Un commentaire de Richard Baillargeon

Méga-Versa – photo: Productions J'M

Méga-Versa – photo: Productions J'M

22 octobre 2014 (QIM) – Je n'allais pas manquer l'occasion de voir et d'entendre sur place ces retrouvailles de musiciens des groupes fondateurs du « son québécois des années 60 », surtout qu'ils se produisaient à Québec-même, dans un rayon de moins de 5 kilomètres de mon domicile, tout comme de leur ancien château-fort qu'était le Centre des loisirs Saint-Sacrement!

Les Mégatones et Les Versatiles ont en effet occupé tour à tour le poste d'orchestre-maison à l'institution de la rue Garnier, salle mythique d'où était diffusée l'émission hebdomadaire Fan-Club CHRC, comme le rappelait Roger Beaudet, guitariste de la seconde formation.

Le créneau horaire de l'événement, en plein après-midi, n'était d'ailleurs pas sans rappeler celui de cette émission ou du Cabaret des Jeunes, lors desquelles se produisaient ces pionniers à l'époque des radios transistors, des surboums adolescentes... le tout agrémenté d'une liqueur douce ou d'un sac de chips Dulac, seules « petites folies » que permettait alors le maigre budget consacré à cette sortie hebdomadaire.

Le 19 octobre dernier, il était difficile de croire qu'un demi-siècle s'est écoulé entre 1964, année où les Mégatones parcouraient les États-Unis tandis que les Versatiles enregistraient leur seul « long-jeu » en carrière, et le mois d'octobre 2014. Preuve supplémentaire que la musique, d'une certaine façon, nous garde à l'abri du temps!

Pour ceux qui n'ont pas pu se rendre à La Chapelle, résumons un peu le déroulement de la programmation, présentée avec émotion par André Savard, que les mélomanes ont connu par son implication locale à Rétro-Laser. Si les pièces majeures de chacun des deux groupes ont été interprétées, on n'a pas oublié d'autres classiques du répertoire instrumental "Walk Don't Run" qui a ouvert le bal, "Telstar", "Wipe Out" qui terminait la première partie, "Peter Gunn", "Pipeline" « ou en version française: "Oléoduc" » comme le disait sourire en coin Michel Roy. Celui-ci a d'ailleurs rappelé les grands moments des Mégatones, depuis les débuts sous le nom des Thunderbirds jusqu'à leur passage à l'Esquire Show Bar, une première pour un groupe québécois, en passant par la Boite à chansons de la rue St-Jean et, bien sûr le Centre Saint-Sacrement.

On a ainsi connu la genèse de pièces comme "Rideau S.V.P.", "Mégatwist", "Chalala"... sans oublier un duel de batteurs entre Ralph Angelillo et Réjean Carreau, comme cela se produisait leurs de leur escapade américaine de 1964. Du côté des Versatiles, notons les titres facilement reconnaissables "Oh Lonesome Me", "Marisa", "Last Night". Les guitaristes Roger Beaudet et Claude Laliberté s'y sont pour leur part échangé de belles envolées à la six-cordes!

Bien que ces deux groupes soient surtout identifiés au son des guitares, on a eu droit à quelques sonorités plus exotiques: mentionnons la lapsteel que manie Roger sur "Sleepwalk" ou "Ebb Tide" et les interventions de Michel Verreault au saxophone sur plusieurs titres dont les inoubliables "Honky Tonk" et "Tequila". Outre les musiciens déjà cités et les deux fidèles acolytes que sont Mario Thivierge (basse) et Denis Carignan (guitare rythmique, basse Fender-6), d'autres anciens confrères ont aussi participé à ce happening dominical, soit Jean Cloutier et Denis Lapierre alias 'Manuel'!

Après plus de deux heures de ce voyage dans le temps, la rencontre allait se terminer en beauté avec "Mer morte" des Jaguars et l'immortelle "Guitare Boogie". Merci d'être encore là!

À lire également

Link: cartier love bracelet replica| Giuseppe Zanotti replica| hermes bracelet replica|cheap prom dresses|cheap prom dresses|cartier love bracelet replcia|Christian Louboutin replica