Actualités

La ChantEauFête de Charlevoix se termine comme un beau party

Une collaboration de Jean-Marc Gaudreau

Yann Perreau – photo: Facebook

Yann Perreau – photo: Facebook

19 août 2014 (QIM) – Et voilà! La quatorzième édition de la ChantEauFête de Charlevoix est maintenant terminée. Durant 5 soirs, à Saint-Siméon, près de 35 artistes – des noms connus et de belles découvertes – se sont produits sur l'une ou l'autre des scènes du Festival devant un public atteignant certains soirs plus de 600 personnes.

Cette dernière soirée a démarré en douceur avec les textes poétiques et les douces mélodies de l'auteur-compositeur JF Poulin. Contraste frappant avec Joseph Edgar, originaire de Moncton. Avec lui, pas question de se laisser bercer. Ses chansons, tirées de ses cinq albums, sont pleines d'allant et d'entrain.

La soirée s'était amorcée avec JF Poulin, un poète-chansonnier aux textes élégants et aux musiques douces. Avec Alexandre Pépin, un complice talentueux, capable de jouer à la fois de la basse à la main gauche et de la batterie à la main droite, ils ont chauffé la salle avec une énergie communicative.

Le public était prêt pour le spectacle solo de Yann Perreau, seul sur scène avec un piano. Dans une ambiance de cirque, il a offert une quinzaine de chansons agrémentées de propos drolatiques, amusants et parfois touchants.

Comme cela arrive dans ce genre de festival, on se retrouve le coeur déchiré entre deux spectacles. Je me suis donc promené entre Yann Perreau et Nicolas Pellerin et ses grands hurleurs. D'un coté une invitation à l'imagination, de l'autre un voyage dans nos musiques traditionnelles. Choix vraiment pas facile.

Pour clore en beauté ce party de cuisine des amoureux de la chanson, le spectacle Ma toune d'amour: Le président danse autrement. Formule tout aussi intéressante que celle de Proposépars présenté plus tôt au cours de la semaine. Yann Perreau a interprété spécialement pour la ChantEauFête la chanson en question. Par la suite une quinzaine d'artistes se sont succédés en rafale avec des chansons en lien avec l'un ou l'autre des trois thèmes soumis par Yann Perreau: « Président », « Danse », « Autrement ».

Par exemple pour Président, Louis-Philippe Gingras a interprété "Le déserteur" de Boris Vian. Pour Danse, William Sévigny "La machine à danser" de La compagnie créole. Pour Autrement, Justin Andric Gauvin avait retenu une chanson d'Avec pas d'casque, "La journée qui s'en vient est flambant neuve".

Et ainsi de suite dans une ambiance de plus en plus jubilatoire. Sonia Beaumont officiait comme maître de cérémonie pour introduire tous ces beaux talents. Il faut saluer le travail des organisateurs qui avaient pris soin d'installer deux écrans de chaque côté de la scène sur lesquels on retrouvait le nom de l'artiste, le titre de la chanson et son compositeur. Cela permettait d'alléger les textes de présentation, tout en rendant hommage aux auteurs interprétés.

De plus en plus festifs, Yann Perreau et Alex Nevsky se sont fait un honneur de faire danser la foule avant que DJ Sunny Duval ne prenne la relève.

Link: cartier love bracelet replica| Giuseppe Zanotti replica| hermes bracelet replica|cheap prom dresses|cheap prom dresses|cartier love bracelet replcia|Christian Louboutin replica