Actualités

Francesca Gagnon et René Dupéré: L'émotion partagée

Un commentaire de Roger T. Drolet

René Dupéré et Francesca Gagnon – photo: Roger T. Drolet

René Dupéré et Francesca Gagnon – photo: Roger T. Drolet

19 mars 2014 (QIM) – À un moment où tous les enrobages musicaux s'affichent dans notre univers sonore, il est de ces soirées où on redécouvre que le talent brut et la simplicité n'ont besoin d'aucun artifice. Flash sur la performance de deux artistes réputés internationalement réunis en duo.

C'était écrit dans le ciel que ces deux-là se retrouveraient sur scène un jour pour leur plaisir et celui de ceux et de celles qui apprécient se retrouver dans un univers musical parallèle au courant pop dominant.

Elle, c'est Francesca Gagnon, la voix d'Alegria, le spectacle que Le Cirque du Soleil lança en 1994 et lui, René Dupéré, le compositeur de la musique de cette même oeuvre qui retentit encore à la mémoire de tous.

Leur parcours professionnel respectif n'avait pas permis qu'un spectacle piano-voix naisse véritablement jusqu'à ces deux dernières années où ils livrent de temps à autre, sous forme de récital, le fruit de leur passion commune. Ce fut le cas le vendredi 14 mars dernier, dans le confort enveloppant de la très jolie et nouvelle Scène Lebourgneuf à Québec, au grand plaisir de trop rares spectateurs qui s'y étaient donné rendez-vous.

Chante-moi une histoire... c'est une suite bien équilibrée de tableaux constituée d'une vingtaine chansons très connues ou un peu moins que Francesca propose grâce à la tessiture enveloppante de sa voix et à l'émotion viscérale qui s'en dégage ainsi que de sa gestuelle raffinée.

On plonge ainsi dans les classiques du répertoire francophone de Brel ("La quête", "La chanson des vieux amants", "Ne me quitte pas", "Amsterdam"), Vian ("Le déserteur"), Ferland ("Une chance qu'on s'a"), Danielle Messia ("De la main gauche") et Piaf ("Hymne à l'amour"). Ça et là, un volet consacré au blues et des pièces plus exotiques interprétées en italien ou en espagnol ponctuent le répertoire de la chanteuse et de son accompagnateur, ce dans quoi ils excellent. Bien entendu, la chanson titre d'Alegria n'est pas laissée pour compte puisqu'elle est, et de loin, la plus connue de madame Gagnon.

Le moins que l'on puisse dire est que la musique et les arrangements de René Dupéré possèdent une dimension visuelle indéniable, une grande partie du répertoire du musicien ayant été crée pour le Cirque du Soleil, le cinéma et la télévision. L'accompagnement au piano et parfois vocal qu'il offre ici plante un décor parfaitement adapté aux différentes atmosphères commandées par le large spectre des chansons choisies dont "Quérer", aussi extraite d'Alegria. Il va même jusqu'à inventer une ambiance de tango à "La chanson des vieux amants"! Événement rare que celui de pouvoir apprécier les qualités de pianiste de ce grand mélodiste.

Toucher le coeur des amants de grandes mélodies intemporelles et des textes importants que Francesca et Dupéré font leurs en faisant pratiquement oublier leurs créateurs originaux, ce n'est pas donné à n'importe qui. Ces deux-là réussissent aisément leur pari.

Cette prestation de grande qualité avait aussi un but caritatif venant en soutien à l'oeuvre de la Maison Michel-Sarrazin, et offert en la mémoire de Bonnie Villeneuve, regrettée conjointe de l'initiateur du projet, Denis Faucher, président de CIMENET.

Link: cartier love bracelet replica| Giuseppe Zanotti replica| hermes bracelet replica|cheap prom dresses|cheap prom dresses|cartier love bracelet replcia|Christian Louboutin replica