Actualités

Jonas Kaufmann, artiste lyrique d'exception

Une collaboration de Sophie Roy

Jonas Kaufmann

Jonas Kaufmann

13 février 2013 (QIM) – Le ténor berlinois de 44 ans a séduit une salle comble lors de son passage au Club musical de Québec le dimanche 3 février dernier.

La directrice musicale Louise Forand-Samson avait prévenu le public que son invité était aussi bon que beau, qu'il était un des plus grands talents de sa génération. Tous ont été ravis. Certains ont admis avoir versé des larmes tout au long du concert. D'autres s'étaient même déplacés de Montréal pour l'entendre dans un autre programme que celui qu'il avait présenté deux semaines auparavant à la Maison symphonique.

Mon premier contact avec Jonas Kaufmann m'a révélé un artiste accompli, qui met sa voix au service de la musique et du public qui l'écoute. Le ténor a une voix chaude et ronde, qu'il contrôle à merveille. Il est capable de mille nuances. Dans les "Dichterliebe" de Schumann, où la mélancolie est omniprésente, il passe avec une fluidité incroyable des piani les plus doux aux forte les plus puissants. Dans les aigües, sa voix devient lumineuse alors qu'elle est ténébreuse dans les graves. C'est tout un éventail sonore que le chanteur nous propose.

Sur scène Kaufmann est posé, sûr de lui et sobre dans le geste. La pianiste Carrie-Ann Matheson qui l'accompagne pour ce concert joue avec intelligence et finesse. Un bel équilibre s'établit entre le piano et la voix, chacun prenant la place qui lui revient.

En deuxième partie, alors qu'il aborde des airs d'opéra époustouflants, la salle est instantanément conquise. Le chanteur d'opéra dévoile ici toute son intensité et son expressivité. Il transmet toute une gamme de sentiments: la passion, la colère, la douleur, la résignation ou encore l'infinie douceur, comme dans l'air de "Manon" qu'il offre en rappel. Une salve de bravos retentira après chacune de ses interprétations. En cadeau, il répondra à l'appréciation du public en lui offrant trois rappels. Une marque de générosité rare quand on sait l'énergie que demande de chanter en récital.

Jonas Kaufmann est un artiste dont la carrière mérite d'être suivie. Son physique de jeune premier, sa grande sensibilité et sa remarquable maturité sont des atouts qui déjà font de lui un des ténors les plus en demande dans le monde. Le ténor répète actuellement au Metropolitan Opera de New York pour l'opéra "Persifal" de Richard Wagner qui débute le 15 février 2013.

Link: cartier love bracelet replica| Giuseppe Zanotti replica| hermes bracelet replica|cheap prom dresses|cheap prom dresses|cartier love bracelet replcia|Christian Louboutin replica