Actualités

Saga: épopée toujours flamboyante

Un commentaire de Roger T. Drolet

Saga

Saga

12 février 2013 (QIM) – Y en a-t-il encore qui prétendent que le public du rock progressif est disparu? Enfin, certainement pas dans la Capitale, comme l'a encore une fois éloquemment démontré Saga, le samedi 9 février au Cabaret du Capitole de Québec. Une salle conquise d'avance a reçu avec enthousiasme ce groupe formé en 1977 et originaire d'Oakville, Ontario qui a vendu en carrière 8 000 000 d'albums à travers le monde.

Même si Michael Sadler s'est littéralement fait couper la voix à cause d'un problème technique lors de la pièce d'ouverture, "Anywhere You Wanna Go", titre très accrocheur de leur récent disque "20/20", le solide quintet voyage entre les principaux titres de son enviable carrière avec aplomb et un plaisir contagieux.

Bien évidemment, des ajustements de personnel ont marqué la route de la formation au cours des années mais sa popularité s'est rapidement imposée au Canada, bien sûr, mais aussi dans bon nombre de pays dont les États-Unis, l'Allemagne et Puerto Rico.

Peu d'effets visuels cette fois-ci mais la présence scénique de Sadler au chant et (parfois) au synthé enflamme littéralement les planches tout au long de la prestation, sans oublier les autres membres qui sont aussi très audibles insérant avec assurance leurs partitions exactement là où il le faut.

Le son Saga s'est construit autour des interactions rythmiques rapides entre les claviers (Jim Crichton et Jim Gilmour), la guitare électrique (Ian Crichton), les percussions (Mike Thorne) et les partitions vocales fougueuses du chanteur qui a récemment réintégré le groupe après quelques années d'absence. Leurs envolées mélodiques et instrumentales parfois grandiloquentes ont toujours une efficacité virale.

La présente tournée qui les a menés en Scandinavie durant l'automne dernier intègre plusieurs extraits de leur album de 2012 précédemment identifié ("Six Feet Under", "Spin It Again") et une quinzaine de titres qui ont traversé les années ("The Perfectionist", "The Flyer", Don't Be Late"). Québec a d'ailleurs eu droit à deux rappels.

C'est le groupe québécois Moskito-B qui a eu l'opportunité de se faire voir et entendre en ouverture de programme.

Link: cartier love bracelet replica| Giuseppe Zanotti replica| hermes bracelet replica|cheap prom dresses|cheap prom dresses|cartier love bracelet replcia|Christian Louboutin replica