Actualités

Chants de joie avec le Harlem Gospel Choir

Une collaboration de Sophie Roy

Harlem Gospel Choir

Harlem Gospel Choir

21 septembre 2012 (QIM) - Église Saint-Roch de Québec, le jeudi 13 septembre 2012. Les lampions du choeur et le plafond illuminé nous prédisposent à accueillir une musique faite pour « toucher les profondeurs de notre âme ». C'est ce qu'annonce le programme du Harlem Gospel Choir.

La réputée formation new-yorkaise se présente pour la première fois en sol québécois, dans le cadre de l'International des musiques sacrées de Québec. À cette occasion, les 2 musiciens et les 9 chanteurs du groupe ont à relever un double défi: rejoindre un public francophone peu fervent, et soulever la foule grâce à sa musique et sa foi!

Vêtus sobrement avec des touches aux couleurs d'automne, les chanteurs – 6 femmes et 3 hommes – entrent sur scène à la file. Ils entonnent "Alléluia", un hymne à la joie d'où se dégagent chaleur, plaisir et sourires. Mais une intervention en anglais, immédiatement après la première interprétation, refroidit l'atmosphère. Quelques mots en français auraient permis d'installer tout de suite une complicité entre l'auditoire et le groupe. Il aurait mieux valu enfiler quelques pièces sans parler, laissant le temps aux spectateurs d'apprivoiser les harmonies « joyeuses » du gospel.

Cela dit, la soirée prend tout de même son envol. Plusieurs moments forts, empreints d'authenticité, la ponctuent. Soulignons "I am a friend of God", "Holy Holy Holy", "O Happy Day" et "Amazing Grace". Chaque chanteur propose son solo, à sa manière. Une belle énergie circule dans l'église, malgré un son inégal. Conçu à l'américaine, le spectacle est fait pour soulever l'auditoire. Il mise sur l'animation entre chaque pièce pour faire participer le public dans la salle et sur la scène. Celui-ci semble apprécier, car beaucoup se lèvent pour battre des mains, bouger et danser. Le Harlem Gospel Choir réussit à semer la joie autour de lui!

Pour ma part, le bijou de la soirée demeure le chant "Total Praise". Une véritable prière commençant simplement avec un humming propice au recueillement. Puis le piano se joint aux chanteurs. Graduellement, le chant prend de l'ampleur. On joue avec les nuances: ici un effet de crescendo immédiatement suivi d'un decrescendo; là on augmente l'intensité au mezzo-forte. Pas de fortissimo. Le volume fluctue au gré de la musique, mais ne dépasse jamais un certain dosage. Ensuite, les chanteurs délaissent leurs micros pour s'approcher du public. Ils chantent a cappella. C'est magnifique. Enfin, ils retournent à leur place pour tranquillement revenir à la douce ambiance du début. Moment de pur bonheur!

J'en aurais pris beaucoup plus de ces chants qui élèvent l'âme. Le Harlem Gospel Choir devrait rechercher un meilleur équilibre entre chants rythmés et chants plus lents. Énergie et intériorité peuvent cohabiter dans un programme bien planifié. Le voyage musical et spirituel en serait d'autant plus agréable.

Link: cartier love bracelet replica| Giuseppe Zanotti replica| hermes bracelet replica|cheap prom dresses|cheap prom dresses|cartier love bracelet replcia|Christian Louboutin replica