Actualités

Un vibrant hommage à Anne Sylvestre

Une collaboration de Jean-Marc Gaudreau

Nathalie Miravette et Bernard Joyet (photo: Pascale Angelosanto)

Nathalie Miravette et Bernard Joyet – photo: Pascale Angelosanto

20 juin 2012 (QIM) - NDLR: Québec Info Musique a dépêché Jean-Marc au Festival de la chanson de Tadoussac 2012. Inspiré par les divers aspects de l'événement, celui-ci nous ramène un souvenir en forme de triptyque. En voici le second volet.

Anne Sylvestre se faisait une joie de renouer avec son public. Elle devait se produire dans le cadre du Festival de la chanson de Tadoussac, accompagnée de la pianiste Nathalie Miravette, et de ses invités Jorane, Paule-Andrée Cassidy, Les Charbonniers de l'Enfer et Matthieu Lippé. Malheureusement, des ennuis de santé l'ont contrainte à reporter son voyage. Elle s'en désolait, comme elle nous l'a confiée dans un message enregistré, diffusé en début de spectacle.

Anne Sylvestre était donc la grande absente du spectacle Anne Sylvestre en visite. Qu'à cela ne tienne, les organisateurs ont rapidement improvisé un hommage en invitant les Amylie, Bernard Joyet, Marcie, Lou-Adriane Cassidy-Lacasse, Reggie Brassard et Xavier Lacouture à se joindre aux invités prévus.

Rendre un hommage à Anne Sylvestre, c'est rendre un hommage à une auteure-compositrice-interprète sachant jouer à merveille avec les mots, mariant ici poésie et engagement, là humour et féminisme. Les interprètes nous auront rappelé à quel point elle est du même bois dont était issus les Brel, Ferrat, Gainsbourg et bien d'autres génies de la chanson française.

Paule-Andrée Cassidy a une façon toute personnelle de nous interpréter des chansons prenantes comme "Je cherche un mur pleurer" ou "Tu n'as pas de nom". Les touches toutes personnelles d'Amylie avec "C'est la faute à Ève" et de Nathalie Miravette qui s'en est donné à coeur joie avec la fameuse "Lettre à Élise" ont bien fait rire les festivaliers présents.

Bien sûr, pour un tel spectacle improvisé à la dernière minute, tout n'était pas parfait. Mais ne compter que sur quelques heures de répétition pour mettre en place un hommage de près de deux heures, il fallait le faire. Au bout du compte, les moments forts faisaient rapidement oublier les petits moments de faiblesse. Des moments comme le très attendu "J'aime les gens qui doutent", dans cette version intense et unique de Jorane, seule sur scène avec son violoncelle. Ou encore ce duo de Paule-Andrée avec sa fille Lou-Adriane dans "La femme du vent". Et que dire de "Une sorcière comme les autres".

Les hommes n'étaient pas en reste pour cet hommage et les Xavier Lacouture, Bernard Joyet ou les Charbonniers de l'Enfer, ne se sont pas laissé éclipser par les dames.

Seul petit dommage, l'Église de Tadoussac n'était pleine qu'au deux-tiers. Peut-être que pour certains, 19 h était une heure qui convenait plus pour souper. Peut-être que le beau temps qui régnait ne donnait pas le goût de s'enfermer dans une Église chauffée toute la journée par le soleil et qui avait tout d'une étuve.

Chose certaine, les spectateurs réunis auront offert de par leur simple présence un bel hommage à cette grande dame de la chanson française.

Link: cartier love bracelet replica| Giuseppe Zanotti replica| hermes bracelet replica|cheap prom dresses|cheap prom dresses|cartier love bracelet replcia|Christian Louboutin replica