Actualités

Legrand et Les Violons du Roy - Une grande soirée!

Une collaboration de Sophie Roy

Michel Legrand

Michel Legrand

15 juin 2012 (QIM) - « Je suis enchanté d'être ici avec un orchestre extraordinaire, entouré de jeunes admirables, âgés de 7 à 77 ans. C'est jeune ça, alors que moi j'ai déjà dépassé la colline, la montagne, l'Everest! » nous a-t-il lancé en début de concert, le 7 juin dernier au Palais Montcalm. Le ton était donné. Legrand se ferait plaisir, mais ne se prendrait pas au sérieux. Il partagerait avec nous ses plus chères mélodies, à sa manière.

Le grand mélodiste a choisi de présenter ses plus grands succès populaires et jazz sous un nouveau jour. Il a proposé des orchestrations pour cordes, piano, « section rythmique » (contrebasse et batterie) et harpe, créées il y a quelques années. Il s'est assuré d'une qualité d'interprétation exceptionnelle en réunissant autour de lui des musiciens remarquables: de vieux complices de jazz, Frédéric Alarie et Paul Brochu, son épouse « la magnifique Catherine Michel », comme il la présente lui-même, et Les Violons du Roy.

Pourquoi Les Violons du Roy? L'entourage du pianiste français Alexandre Tharaud a recommandé l'orchestre de Québec à l'agent de Legrand. Si nous nous fions à son enthousiasme au cours de la soirée, cette première collaboration pourrait bien faire des petits. D'ailleurs, Les Violons du Roy pourraient bien accompagner Legrand lors de concerts prévus en France si leur horaire le permet.

Intense, entier et drôle, Michel Legrand captive du début à la fin. Nous avons pu apprécier, pendant près de deux heures sans interruption, toutes les facettes du grand artiste: le pianiste, le compositeur, le chef d'orchestre et même le conteur. Au piano jazz, Legrand impressionne, spécialement dans "Family Fugue"! À 80 ans, il possède encore tout le contrôle et l'agilité de ses mains.

Le compositeur se montre généreux. Il laisse la place à des solos qui mettent bien en valeur le talent de ses musiciens. Dans "Maxence" des Demoiselles de Rochefort, il confie le solo au contrebassiste Frédéric Alarie; dans "What Are You Doing the Rest of Your Life", au premier violon Pascale Giguère; dans "Dingo Rock", au batteur Paul Brochu.

Une place toute particulière est dévolue à la harpe dans ses orchestrations de musiques de films:Yentl, Un Été 42 et Les Parapluies de Cherbourg. Les airs revisités sont encore plus beaux que les originaux grâce, notamment, à la virtuosité de Catherine Michel. Elle fait vibrer sa harpe divinement. La mélodie portée par la harpe passe au piano, puis, aux cordes et revient à la harpe accompagnée des violons, et ainsi de suite. Legrand joue avec toutes les possibilités sonores que lui offre sa formation. Le résultat est magnifique. Cette richesse sonore nous transporte littéralement! L'ovation n'a pas tardé après l'exécution des dernières notes des "Parapluies de Cherbourg".

Pour ses 80 ans, Michel Legrand s'est offert un magnifique cadeau. Et il a offert au public une grande soirée! Mentionnons que sa tournée internationale le mènera dans plusieurs villes de France, du Royaume-Uni et de Russie. Au Québec, il était de passage au Palais Montcalm les 7 et 8 juin et au Centre d'arts d'Orford le 9 juin. Il sera à la Maison symphonique de Montréal le 17 septembre 2012.

Pour vos 85 ans M. Legrand, que diriez-vous de réarranger l'ensemble des pièces du film Les Uns et les autres?

Link: cartier love bracelet replica| Giuseppe Zanotti replica| hermes bracelet replica|cheap prom dresses|cheap prom dresses|cartier love bracelet replcia|Christian Louboutin replica