Actualités

Pour un instant... Harmonium

Une collaboration de Sophie Roy

Premier Ciel (photo: premierciel.com)

Premier Ciel – photo: premierciel.com

5 juin 2012 (QIM) - J'ai assisté, avec curiosité, au spectacle intitulé: Harmonium, à la salle Louis-Fréchette du Grand Théâtre de Québec, le 25 mai dernier. Serge Fiori a donné sa bénédiction au groupe Premier Ciel pour monter ce spectacle-hommage. La formation de 7 musiciens a offert une généreuse prestation reprenant l'essentiel des titres des trois albums du groupe hommagé.

Dans une salle bondée, les fans des années 1970 sont venus s'imprégner de la musique progressive du groupe mythique. Je sentais leur fébrilité. Celle-ci s'est d'ailleurs manifestée par des applaudissements dès le fondu au noir annonçant le début du spectacle. Quand les premiers accords de guitare ont retenti, tous ont été plongés dans l'ambiance attendue. Mathieu Grégoire, qui incarne Fiori, accompagné du guitariste et du bassiste, venaient d'ouvrir le bal avec "Aujourd'hui je dis bonjour à la vie".

Puis, la pièce "Harmonium" a donné lieu à une ovation. C'était bien parti. Les pièces s'enchaînaient avec fluidité, sans chronologie. Les autres musiciens se joignaient graduellement à la formation. La mise en scène, sobre, respectait les manières de faire de l'époque.

Quand le leader du groupe, Mathieu Grégoire, a fait allusion à la présence de Serge Fiori dans la salle, le public s'est levé spontanément pour saluer le compositeur. Toutefois, Mathieu Grégoire évoquait uniquement l'esprit de celui-ci. Il aurait intérêt à améliorer ses interventions pour éviter la confusion.

En première partie, une sonorisation déficiente a rendu l'expérience frustrante: entrées manquées ou en retard, micros fermés, surtout pour les vents, parfois pour les voix, mélodies inaudibles ou mal balancées. Heureusement, des ajustements ont été opérés à mi-chemin, rendant la deuxième partie plus équilibrée. L'auditoire a pu apprécier plusieurs succès:

  • "Dixie" (Dis-moi c'est quoi ta toune), où toutes les voix étaient bien mises en valeur et où les solos de clarinette, guitare et piano ont été particulièrement bien livrés;
  • "Le Corridor", interprétée honnêtement par Julie Valois, la voix féminine du groupe;
  • "Comme un sage" m'est restée en tête longtemps après la fin du spectacle;
  • Et, en rappel, l'incontournable "Un musicien parmi tant d'autres".

Le défi de reconstituer des oeuvres connues et aussi achevées est immense. Pour offrir un véritable hommage à Harmonium et une expérience probante, Premier Ciel devra encore roder le spectacle. Plus de nuances et de dosage dans la sonorisation seront nécessaires pour rendre justice aux arrangements recherchés et complexes du groupe. En revanche, la formation possède de bons éléments: les musiciens sont passionnés et d'excellent calibre, les voix sont belles, Mathieu Grégoire, bien que très nerveux – il l'a dit trop souvent d'ailleurs - mène bien son groupe. Si l'équipe améliore le son et la présentation du spectacle en général, les prochaines représentations devraient être plus émouvantes.

Link: cartier love bracelet replica| Giuseppe Zanotti replica| hermes bracelet replica|cheap prom dresses|cheap prom dresses|cartier love bracelet replcia|Christian Louboutin replica