Actualités

Décès de Philippe Bruneau

Philippe Bruneau – photo: J.-L. Matte

Philippe Bruneau – photo: J.-L. Matte

9 août 2011 (QIM) – L'accordéoniste, compositeur et ardent promoteur du répertoire musical traditionnel québécois, Philippe Bruneau s'éteignait dans la nuit du 8 août en soirée à l'hôpital de Manosque (France), après avoir combattu un cancer ces deux dernières années. Il habitait Forcalquier avec son épouse Corinne et sa fille Bernadette. Approchant ses 77 ans, le musicien installé au pays de ses ancêtres depuis les vingt dernières années avait spécialement à coeur le développement et le respect du répertoire instrumental pour accordéon. Il s'est produit notamment avec La famille Soucy, le violoneux Jean Carignan, la troupe de danse Les Feux-Follets et les Danseurs du Saint-Laurent.

Comme compositeur, il avait développé une spécialité, soit de dédier ses nouvelles pièces à des personnalités du monde musical sous forme d'Hommages. Il a particulièrement offert ses "Hommage à Montmarquette", "Hommage à John Kimmel" et quelques centaines d'autres dont le remarquable "Hommage aux musiciens traditionnels", composé en 1979 et devenu un standard chez les accordéonistes de deux générations. L'album 33 tours "Accordéons diatoniques - Musique québécoise" paru en 1984, où l'on retrouve ce titre, avait été préfacé par Marcel Azzola.

Une autre de ses pièces préférées était "Un Canadien errant", titre qui allait devenir prophétique, le musicien s'étant expatrié en 1991. Homme de principe, Philippe Bruneau avait refusé le Prix Gérard-Morissette en 2001, pour marquer son désaccord avec la politique culturelle du Gouvernement du Québec à propos de notre musique nationale. Sa fille Joanne a rédigé le texte qui suit la présente manchette.

Link: cartier love bracelet replica| Giuseppe Zanotti replica| hermes bracelet replica|cheap prom dresses|cheap prom dresses|cartier love bracelet replcia|Christian Louboutin replica