Actualités

Alys Robi entre dans la légende

Alys Robi

Alys Robi

28 mai 2011 (QIM) – De son véritable nom Alice Robitaille, la populaire interprète québécoise Alys Robi, qui s'est fait connaître par ses adaptations de chansons latino-américaines au milieu des années quarante, dans l'immédiat après-guerre, est décédée ce matin, 28 mai 2011. Âgée de 88 ans, elle avait raréfié ses apparitions publiques depuis quelques années, souffrant d'arthrose et ayant des difficultés à se déplacer.

En 1992, alors qu'elle avait 69 ans, elle livrait une performance remarquée lors de la réouverture du Théâtre Capitole à Québec. Trois ans plus tôt, elle avait enregistré une chanson-bilan "Laissez-moi encore chanter" que lui avait offerte le compositeur suisse Alain Morisod et qui s'avère sa dernière présence sur les palmarès. Sa première adaptation, dont elle avait signé les paroles, "Le tram" datait de 1943. C'est toutefois en 1945 que les enregistrements de "Tico-tico", "Brésil" et "Chica chica boum chic" étendent son succès scénique à l'auditoire québécois via une radio en plein essor.

Après avoir été célébrée en chanson par Diane Dufresne ("Alys en cinémascope", texte de Luc Plamondon et musique de Germain Gauthier), la carrière de Madame Roby a aussi été l'objet de la pièce de théâtre Souriez mademoiselle Robi, d'une série télévisée où le rôle était tenu par Joëlle Morin et les chansons doublées par Isabelle Boulay, avant d'être portée au cinéma en 2004 par Denise Filiatrault, avec Pascale Bussières dans le rôle titre et au chant, sous les titres Ma vie en cinémascope / Bittersweet Memories.

Originaire de la ville de Québec, la chanteuse a connu une brève carrière internationale malencontreusement interrompue par un accident de voiture qui eut des suites désastreuses pour celle qui ne vivait que pour la chanson et la scène.

Link: cartier love bracelet replica| Giuseppe Zanotti replica| hermes bracelet replica|cheap prom dresses|cheap prom dresses|cartier love bracelet replcia|Christian Louboutin replica