Actualités

France Léa, chouette découverte

Un commentaire de Richard Baillargeon

France Léa

France Léa

25 mars 2011 (QIM) – Intrigué par l'annonce de l'événement Y'a de la chanson dans l'air dont plusieurs noms de participants m'étaient inconnus, je suis allé faire un tour à la première représentation, celle du 23 mars qui accueillait France Léa. Ce fut une occasion de découverte, de celles qui nous laissent l'impression que des gens qui vivent des existences fort différentes, parfois au loin, n'en pensent pas moins un peu comme nous. France Léa est à la fois une fine observatrice et une authentique poète, un brin philosophe, qui a le don de nous asséner des vérités universelles avec un naturel désarmant.

« Naturel désarmant », l'expression la ferait sans doute sourire, elle qui prend plaisir à énumérer avec une douce ironie les mots et expressions qui se font révélatrices à force de clichés, réinventant leur sens premier. Qu'elle exprime ses réactions intérieures quand on l'aborde avec l'inévitable « Ma p'tite dame », qu'elle cite Rimbeau, Clint Eastwood ou qu'elle chante un bout de chanson de Félix Leclerc, l'artiste française s'amuse à identifier les rouages de la grande pièce de théâtre qu'est la vie. Non pas à quoi, mais À qui on joue?

Elle se fait critique envers le train-train quotidien qui lui paraît une succession d'effets secondaires, de ce qu'on lit, de ce qu'on voit, de ce qu'on entend... d'où les fréquentes et insidieuses citations. Sans dévoiler le déroulement du spectacle, on peut souligner - de mémoire - quelques sentences qu'elle expose/propose à l'auditoire: se torturer pour ce qu'on ne voit pas après avoir vu ce qu'on voit; l'amour est la pire chose au monde quand ce n'est pas la meilleure; le voyage de la vie, on y est plus en routine qu'en route; le hasard c'est le nom de dieu quand il veut passer incognito... cette dernière étant citée d'Einstein.

Il faut la voir mimer les tensions entre ce qu'elle nomme les bêtes et l'allégorie d'une fragile trapéziste, véritable parabole où chacun peut se reconnaître, ou encore l'entendre discourir, toujours de façon emphatique sur sa « moitié » qu'elle se plait à désigner comme son « neuf dixième »! Une soirée sans fard, où on ne s'embête pas et qui quelque part s'avère nourrissante.

France est à L'Intendant jusqu'au samedi 26 mars et le festival Y'a de la chanson dans l'air s'y déroule chaque fin de semaine jusqu'au 17 avril.

Link: cartier love bracelet replica| Giuseppe Zanotti replica| hermes bracelet replica|cheap prom dresses|cheap prom dresses|cartier love bracelet replcia|Christian Louboutin replica