Actualités

Vous les entendez, vous les verrez bientôt

15 février 2011 (QIM) – Le monde des artistes émergents et des musiques en émergence est multiforme et en constante ébullition. Des noms sortent de l'anonymat, d'autres y retournent, mais il en reste toujours quelque chose. Cette année plus encore que lors des 23 années précédentes, le Réseau indépendant des diffuseurs d'événements artistiques unis (RIDEAU), qui se déroule en ce moment à Québec, offre aux nouveaux artistes une opportunité de réseautage avec les diffuseurs.

En mettant à la disposition des différentes générations d'artistes de scène une quantité d'occasions de se faire valoir devant ceux qui les engageront, RIDEAU multiplie pour eux les possibilités de se retrouver dans une salle ou un événement près de chez vous, tout en permettant à une portion du public d'y assister.

Car le métier de programmeur demande une planification à long terme, bien que l'on puisse exceptionnellement ajouter un coup de coeur à une saison déjà en cours. Depuis le dimanche 13 février, outre les vitrines proposées dans le cadre habituel de RIDEAU, où des révélations récentes, qui ont déjà quelques succès à leur actif, tels Alex Nevsky ("Les pas de danse"), Mister Valaire ("Mojo Ego"), Malajube ("Montréal -40 C", "Porté disparu") ou Alfa Rococo ("Les jours de pluie", "Chasser le malheur") côtoient les prochains champions des ondes, les soirées du Salon de la Musique Indépendante de Québec (SMIQ) proposent chaque soir, à compter de 23 heures, quatre de ces formations qui risquent de se rendre à vos oreilles d'ici peu.

S'immergeant dans l'émergence, Québec Info Musique vous présente, à mi-chemin de RIDEAU 2011, quelques découvertes à surveiller. Si les augures se confirment, les prochaines tendances valoriseront le style country-folk, le hip-hop hybride et les groupes à dominance féminine. Du côté des présentations du SMIQ, le premier groupe à surveiller est justement Les Surveillantes, quatuor provenant du nord du Manitoba et qui compte seulement un membre féminin, malgré le nom choisi. Le lendemain offrait une occasion de redécouvrir la Montréalaise Katie Moore qui est en train de se tailler une belle réputation à l'échelle continentale. On est fébriles à l'idée de réentendre Isabeau et les Chercheurs d'or puis Les Revenants, après avoir confirmé l'évolution d'Alexandre Désilets ou de Plants & Animals!

Pour leur part, les vitrines régulières nous auront fait découvrir les acrobates du verbe comme Patrice Michaud, Mathieu Lippé, Random Recipe, la chanson country sensuelle de Chantal Archambault ("Poêle à bois", "Laisse sécher la vaisselle toute seule"), les textures roots d'Émilie Clepper ou la polyphonie féminine de Galant, tu perds ton temps. C'est ou ce fut aussi l'occasion d'apprécier les attraits strictement musicaux de l'ensemble Misses Satchmo, où le féminin l'emporte sur le masculin malgré un décompte égalitaire 2-2, le trio belge de Cinema Novo, les charmes de l'accordéon de Jelena Milojevic, les cordes en délire du duo Lépine-Bareil ou la harpe de Valérie Milot. Pour compléter le tour d'horizon, mentionnons la présence de Stephen Faulkner qui se disait « invité pour donner aux jeunes artistes un exemple de parcours à ne pas faire » et la version solo de L'homme rapaillé en chansons par celui qui a mis les textes du poète Gaston Miron en musique, Gilles Bélanger.

Il vous est donc conseillé de scruter les prochains programmes de votre salle de spectacle préférée.

Link: cartier love bracelet replica| Giuseppe Zanotti replica| hermes bracelet replica|cheap prom dresses|cheap prom dresses|cartier love bracelet replcia|Christian Louboutin replica