Actualités

Les célèbres chats de Broadway enfin à Québec

Une collaboration de Jean-Marc Gaudreau

Cats

Cats

3 février 2011 (QIM) – Le 11 mai 1981 avait lieu au New London Theatre la première de la comédie musicale Cats. Trente ans plus tard, les chats les plus célèbres de Broadway se produisent enfin sur la scène du Théâtre Capitole, du 1er au 6 février.

Cette production à grand déploiement, présentée pour la première fois à Québec, réunit une vingtaine de danseurs-chanteurs. Cinq musiciens, sous la direction de J. Michael Duff, interprètent la trame musicale, mélange habile de musique de cabaret et de Broadway, de rock et de mélodies sentimentales.

Ce spectacle qui marie la danse et le chant se déroule sur un décor de fond de ruelle un peu sombre. Présentée dans sa version originale anglaise, les organisateurs ont eu l'heureuse idée de faire défiler les sous-titres en français sur une bannière placée au-dessus de la scène. Idée salvatrice pour tous ceux qui, peu familier avec la langue de Shakespeare prononcée avec un accent british à couper au couteau, désiraient comprendre les paroles des chansons.

Cats est un pur divertissement, sans prétention et sans véritable intrigue. À travers une enfilade de tableaux, nous ferons connaissance avec Rum Tum Tiger, la vieille Grizabella, Mungojerrie et Rumpelteazer, le vénérable Deuteronomy, le magicien Mistofelles et le sombre Macavity et bien d'autres. Au terme des 2 h 30 que dure ce ballet chanté, nous serons donc plus familiers avec l'univers de ces "Jellicle Cats" qui, une nuit par année, se réunissent pour un grand bal.

Les costumes sont magnifiques et les maquillages saisissants. Et tous ces jeunes interprètes sont vraiment talentueux. Non seulement ils dansent avec fougue et énergie, mais ils ont de très belles voix, amples et chaleureuses pour certains, enjôleuses ou naïves chez les autres.

Cats, c'est une comédie musicale, mais c'est aussi "Memory", une chanson célèbre popularisée par plus de 150 artistes, dont Barbara Streisand. La très belle interprétation qu'en aura donnée celle qui endossait la pelure de Grisabella en ce soir de première, constitue un des moments forts de la soirée.

Cette production peut s'enorgueillir de chiffres impressionnants. Depuis 30 ans, elle a été accueillie dans 26 pays et 300 villes. Elle a été présentée 8 949 fois à Londres et 7 485 fois à New York, avec des retombées économiques, pour cette dernière, évaluées à plus de 3 milliards. Et en plus, l'oeuvre très bien.

Link: cartier love bracelet replica| Giuseppe Zanotti replica| hermes bracelet replica|cheap prom dresses|cheap prom dresses|cartier love bracelet replcia|Christian Louboutin replica