Actualités

Le Gala de l'opéra, une histoire d'amour

Une collaboration de Jean-Marc Gaudreau

Opéra de Québec

20 décembre 2010 (QIM) – Pour son huitième gala annuel, l'Opéra de Québec aura su, en ce jeudi 9 décembre, en mettre plein les oreilles des 1 500 passionnés d'art lyrique venus encourager leur institution musicale.

Pour cette occasion festive, Grégoire Legendre, directeur général et artistique de l'Opéra de Québec, avait convié 11 solistes à se joindre au Choeur de l'Opéra de Québec et aux musiciens de l'Orchestre symphonique de Québec, placés sous la direction du chef lavallois Alain Trudel.

La soprano Chantal Dionne a ouvert le gala avec le ravissant "Hymne à la lune" tiré de l'opéra "Rusalka" d'Antonin Dvorak, donnant le ton au concert. Si le ténor Kevin Geddes s'est mérité la première ovation de la soirée avec son "Il lamento di Federico" de "l'Arlesiana" de Francesco Cilèa, c'est la soprano Marie-Josée Lord qui a été la plus acclamée avec son émouvante interprétation de "Ebben?...Ne andro lontana" tiré de "La Wally" d'Alfredo Catalani.

Cette première partie devait connaître son point d'orgue avec l'incontournable "Nessum Dorma" du "Turandot" de Giacomo Puccini interprété par le ténor Richard Marginson. La seconde partie devait se révéler tout aussi savoureuse, à l'image de ce "Dunque io son" tiré du "Barbier de Séville" de Gioacchino Rossini, un duo énergique offert par la mezzo-soprano Ariana Chris et le baryton Patrick Mallette.

On a pu apprécier l'excellent travail de préparation du chef de choeur Réal Toupin, lorsque le Choeur de l'Opéra de Québec a interprété "Les voici, les voici" du célébrissime "Carmen" de Georges Bizet. Interprétation magistrale à laquelle est venu s'enchaîner "L'air du toréador" du même opéra dans une interprétation très virile du baryton Patrick Mallette.

Si la soprano Manon Feubel s'est mérité une ovation dans cette deuxième partie, c'est encore une fois Marie-Josée Lord qui a le plus ravi l'auditoire avec son "Air des bijoux" du "Faust" de Charles Gounod. Savamment dosé, le programme réservait une fin enjouée avec le "Versez-nous le champagne" de l'opérette "La chauve-souris" du maître incontesté de la valse Johann Strauss.

À deux semaines de la période des fêtes, quoi de mieux que de se laisser charmer par 11 solistes, 70 musiciens et 40 choristes réunis sur la scène du Grand Théâtre de Québec pour nous interpréter en final un florilège de chants et de cantiques de Noël!

La preuve aura été faite qu'en s'entourant de bons chanteurs, d'un choeur magnifique, d'un orchestre dont l'excellence n'est plus à démontrer et qu'en inscrivant au programme un savant mélange de d'air connus et de belles découvertes, on est assuré d'offrir aux mélomanes un gala sous le signe de la perfection. Signalons en terminant que la mezzo-soprano Sonia Racine, le contre-ténor Louis-David Lavoie et les basses Tomislav Lavoie et Levgen Orlov étaient aussi du gala.

L'Opéra de Québec présentera en mai prochain l'opérette "La chauve-souris" de Johann Strauss avec entre autres solistes invités le ténor Marc Hervieux, le baryton Patrick Mallette et la soprano Lyne Fortin. Un rendez-vous à inscrire sans faute à son agenda.

Link: cartier love bracelet replica| Giuseppe Zanotti replica| hermes bracelet replica|cheap prom dresses|cheap prom dresses|cartier love bracelet replcia|Christian Louboutin replica