Actualités

Cedric Watson: peace, love et zarico?

Une collaboration de Lucie Vallée

Cedric Watson

Cedric Watson

13 décembre 2010 (QIM) – Le samedi 3 décembre, le Palais Montcalm accueillait Cedric Watson et son groupe, Bijou Creole. Auteur de plusieurs opus CD, dont les deux derniers ont été nominés aux Grammy (meilleur musique zydeco et cajun), ce jeune artiste accompli qui se veut ambassadeur des cultures créole, française et afro-américaine du sud des Etats-Unis, présentait un programme à partir de compositions originales et de pièces du répertoire louisianais arrangées à la sauce Bijou créole telles "Jo Pitre a deux femmes", "Colinda", "Pa Janvier" et plusieurs autres.

Accompagné de Mike Poullard à la batterie, de Mike Chiasson au frottoir (planche à laver) et de Mathew J. Gagné à la guitare, il a bien candidement partagé avec nous quelques-unes de ses récentes expériences: deux nominations aux Grammy états-uniens, un jam avec Queen Latifah, une nouvelle chanson composée le mois passé qui n'a pas encore de titre... Oscillant entre le cajun et l'anglais, sa communication avec le public était chaleureuse.

Violoneux qui nous souligne n'être pas violoniste, il utilisait ce soir-là, vigoureusement, un archet de violoncelle parce que la semaine dernière, dans un restaurant de Louisiane son archet s'est brisé et que c'est ce qu'il a trouvé pour le remplacer. Étant donné son enthousiasme, le dit archet a perdu plusieurs crins pendant la soirée! Maîtrisant le violon et l'accordéon, Watson a transporté son public à l'aide de ses acolytes, de la valse mélancolique des cajuns à l'Haïti créole de "Colinda" et au juré issus des ballades et complaintes a capella des esclaves afro-américains.

Il nous a fait entendre toute l'âme du violon cajun, cadeau qu'on aurait bien aimé danser. En effet, le seul regret de cette soirée était d'écouter cette musique en position assise plutôt que debout. Quelques spectateurs n'ont pas résisté et se sont trouvé un espace près de la scène, malgré l'aspect un peu guindé de la salle Raoul Jobin.

L'été dernier, Cedric Watson et son groupe jouaient aux Francofolies de Montréal et je crois qu'il est un candidat idéal pour une scène du Festival d'été de Québec. En espérant qu'il nous revienne le plus vite possible.

Link: cartier love bracelet replica| Giuseppe Zanotti replica| hermes bracelet replica|cheap prom dresses|cheap prom dresses|cartier love bracelet replcia|Christian Louboutin replica