Actualités

Les plaisirs de Noël de Patrick Norman

Une collaboration de Jean-Marc Gaudreau

Patrick Norman

Patrick Norman

4 décembre 2010 (QIM) – Pour deux soirs seulement, les 26 et 27 novembre derniers, Patrick Norman était de passage au Cabaret du Capitole, pour nous offrir un premier avant-goût du temps des Fêtes.

Accompagné sur scène de trois comparses, il a revisité quelques uns des grands classiques du temps des Fêtes, qui ont charmés notre enfance. Il a ainsi pu alterner les "Au royaume du bonhomme hiver", "Petit papa Noël", "C'est l'hiver", "Le petit renne au nez rouge" et autres refrains qui nous ont tant fait rêver à ses compositions originales telles "Sonne ta cloche", "Lettre au Père Noël" ou "Noël sans faim".

Il s'est même permis une courte excursion du côté des cantiques de Noël. Choix surprenant, la chanson la plus enlevante et la plus « swingnante » de la soirée, celle qui a donné lieu à des solos endiablées des musiciens faisant lever la foule, aura été "Il est né le divin enfant", mélodie que l'on est plus habitué à entendre dans des versions plus solennelles. Comme on aurait aimé qu'il nous propose cette joie de vivre avec des chansons enjouées telles "Promenade en traîneau" ou "Vive le vent"!

Que serait un spectacle, même de Noël, de Patrick Norman, sans son grand succès "Quand on est en amour"? C'est en parcourant la salle qu'il nous l'a offert, s'arrêtant au passage pour charmer quelques privilégiées. Il aura ainsi parsemé son spectacle de quelques autres de ses grands succès, au grand ravissement du public qui ne s'est jamais fait prier pour chanter.

En vieux routier, Patrick Norman nous a présenté un spectacle très bien rôdé. Le choix de se faire accompagner tantôt par une mandoline, tantôt par un banjo ou une steel guitar, instruments que l'on n'associent pas instinctivement à des musiques de Noël, lui aura permis de se démarquer des versions habituelles et d'ajouter une couleur originale et toute personnelle à un répertoire archi-connu.

Après ce qui nous a paru un trop court spectacle sans entracte de 90 minutes, il nous a laissés avec en rappel le très touchant "Souvenirs d'un vieillard" très bien interprété, même si on aurait aimé que la soirée se termine sur une note plus enjouée que cette berceuse.

Je ne sais si la cause en était la neige qui avait manifesté sa présence tout au long de la journée, nous mettant dans une belle ambiance du temps des Fêtes, mais j'ai été surpris de constater que cette première soirée ne fasse pas salle comble. Qu'importe, ceux qui étaient présents ont eu droit à une belle rencontre, dans le décor intimiste et chaleureux de cet ancien cinéma converti en cabaret.

Link: cartier love bracelet replica| Giuseppe Zanotti replica| hermes bracelet replica|cheap prom dresses|cheap prom dresses|cartier love bracelet replcia|Christian Louboutin replica