Actualités

Berliner ou les progrès de la technologie

22 août 2010 (QIM) – Ce n'est pas d'hier que nos industries locales participent du développement industriel et, qui plus est, à la fine pointe de ce développement. Ce n'est pas d'aujourd'hui non plus que les idées-maîtresses circulent à l'échelle mondiale. L'impressionnante documentation qui est incluse au livret de la récente parution de la maison de disques Gala "De Berliner à RCA Victor - Naissance et essor de l'industrie du disque au Canada" nous en présente un exemple fort convaincant.

Plus de cent ans avant l'implantation des Ubisoft, Research In Motion et autres Beenox, des innovations majeures ont pris place au Québec pour rayonner à une échelle beaucoup plus vaste. Le rôle de la dynastie Berliner dans l'enregistrement est primordial. La famille qui est à l'origine d'entreprises aussi notoires que Deutsche Grammophon de Hanovre, Gramophone Company of London (future EMI), la Compagnie française du Gramophone et la Berliner Gram-O-Phone de Montréal à établi chez nous, par l'action d'Emile Berliner, une base d'opération qui a modelé tout le XXe siècle.

L'idée à la source de toute cette réussite est la suivante: il est plus pratique et d'un meilleur rendement d'utiliser un disque plat pour reproduire un enregistrement sonore à grande échelle que de le graver sur un cylindre. De là s'en est suivi une révolution du loisir et de quelques-unes de nos pratiques culturelles!

C'est son incarnation au Québec et au Canada, sous les étiquettes Berliner, Victor Talking Machine, RCA Victor et Bluebird, que propose ce précieux recueil d'archives. On en retrace le parcours à travers quelques exemples essentiels, tels que les pionniers Hector Pellerin, Robert Price, George Wade, Wilf Carter (1er succès C&W d'un artiste canadien), Le Quatuor Alouette, Fernand Robidoux, sans oublier une sélection de pièces marquantes telles "Tico-tico" par Alys Robi, "Les nuits de Montréal" par Jacques Normand ou "Je chante à cheval" par Willie Lamothe.

Le livre qui accompagne le CD est le fruit de patientes recherches menées par le musicologue Jean-Pierre Sévigny de la maison Gala, en collaboration avec le Musée des ondes Emile Berliner et le Trust AV, voué à la préservation de l'audio-visuel.

"De Berliner à RCA Victor - Naissance et essor de l'industrie du disque au Canada" peut être vu, écouté, lu comme un complément à l'exposition Montréal, berceau de l'industrie du disque, présentée au Musée des ondes Berliner en 2009. En prime sur le CD: une présentation par Oliver Berliner, descendant d'Emile, et un enregistrement personnel que l'industriel avait gravé à l'intention d'un autre de ses petits-fils, en 1924.

Link: cartier love bracelet replica| Giuseppe Zanotti replica| hermes bracelet replica|cheap prom dresses|cheap prom dresses|cartier love bracelet replcia|Christian Louboutin replica