Actualités

Les Chansons d'abord: un deux pour un bien garni!

Un commentaire de Richard Baillargeon

12 juillet 2010 (QIM) – Le spectacle coanimé par Daniela Lumbroso et Véronic Dicaire en ouverture du 43e Festival d'été de Québec, en ce 8 juillet tropical, visait un double but. Tout en réunissant plusieurs noms de la chanson française et québécoise sur une même scène, le projet est aussi conçu pour donner lieu à un spécial télévisé des deux côtés de l'Atlantique. Du fait que plusieurs spectateurs avaient encore en mémoire l'éclat de la précédente coproduction Paris / Québec - À travers la chanson, à l'été 2008, la commande s'en trouvait rehaussée.

L'avenir (la télédiffusion) dira si le volet médiatique de ce deux pour un fut réussi; quant au spectacle lui-même, le résultat fut inégal. Il ne pouvait en être autrement, sur une durée d'un peu plus de trois heures, les sommets de la soirée y étant ponctués d'inévitables longueurs.

Les meilleurs moments furent ceux où transparaissait une réelle complicité, où il se passait vraiment quelque chose sur scène. L'usage abusif des medleys a brisé le rythme à plusieurs reprises, ne laissant l'événement prendre sa première envolée qu'après une trentaine de minutes, suite à une séquence inattendue des Têtes à claques! Cette intrusion a amené le premier élément non-prévisible de la soirée et donné à la foule le goût de se laisser surprendre.

Au palmarès des moments de grâce, citons:

  • l'ovation réelle, sans aucun besoin de harangue préalable, qui a marqué l'arrivée de Gilles Vigneault, retardant même quelque peu l'amorce de sa chanson "Mon pays". Sa réplique à l'évocation d'un quelconque hymne national fut savoureuse « quand on parle d'hymne national, j'ai toujours une crainte que cela puisse un jour servir à envoyer nos enfants faire la guerre ». Va pour un hymne populaire! Et ce ne serait pas le seul à son répertoire...
  • le tandem Catherine Major - Michal Fugain, un piano et deux vois, pour "Dans l'au-delà"
  • le trio Nicole Croisille - Chimène Badi - Zaz pour "Une femme avec toi"
  • l'orchestre de filles formé pour "Si j'étais un homme": Diane Tell guitare et voix, Patricia Deslauriers à la contrebasse, Ariane Moffatt à la batterie et Catherine Major au piano
  • la présence de la troupe Haïti en scène, venue présenter un aperçu de ses adaptations de titres de Starmania. Le groupe qui fut décimé par les événements de janvier était présenté par Luc Plamondon en personne. D'ailleurs une collecte en fin de spectacle, aux divers points de sortie, tout comme à celui de Lara Fabian dont ils assumaient la première partie deux jours plus tard, servira à financer des projets en culture et en éducation en Haïti,

De tous les artistes présents, celle qui aura gagné le plus de nouveaux fans est certainement Véronic Dicaire. En plus d'assurer une alerte coanimation, la chanteuse et animatrice a usé de ses talents d'imitatrice avec un bonheur rare. Outre ses personnifications de Vanessa Paradis, Patricia Kaas, Isabelle Boulay, Lara Fabian, Céline Dion et d'impressionnantes résurrections de Dalida et d'Édith Piaf, la blonde imitatrice a offert un sympathique duel inter-cité en deux temps, en adaptant les voix de Véronique Samson et Carla Bruni à ses hommages respectifs: "Amoureuse... de Montréal" et "Quelqu'un m'a dit... que Québec c'est joli"

Mais on se garde des surprises: pour en savoir plus (et voir de vos yeux) surveillez la diffusion télé, le vendredi 16 juillet, à 21 heures sur les ondes de Télé-Québec. Autrement, les téléspectateurs européens et tous ceux qui ont les services multi-chaînes, un peu partout dans le monde, pourront en capter les diffusions sur les ondes de France 3 et de TV5 Monde à l'automne 2010.

Link: cartier love bracelet replica| Giuseppe Zanotti replica| hermes bracelet replica|cheap prom dresses|cheap prom dresses|cartier love bracelet replcia|Christian Louboutin replica