Actualités

Un 5 x 5 exotique au Théâtre Petit-Champlain

Un commentaire de Richard Baillargeon

8 mai 2010 (QIM) – Les chansons à couleurs dépaysantes, souvent tropicales, étaient à l'honneur en cette troisième soirée de l'édition 2010 du projet 5inq fois cin5 revisité, présenté au Théâtre Petit Champlain. Après leurs deux premières expériences devant public sous la gouverne respective de Pépé et de Pierre Flynn, les participantes de cette année: Cynthia Veilleux, Geneviève Paré et Héra Ménard, ont pris leur billet musical pour les destinations exotiques en compagnie de leur parrain assigné, Martin Léon.

D'entrée de jeu, à la suite de Cynthia, les deux autres voix féminines se sont lancées dans un "Day-O" presque a cappella. Suivaient des emprunts à des répertoires aussi éclectiques que ceux de Nina Simone, The Cat Empire, La rue Kétanou, Bernard Adamus et Ibrahim Ferrer, sans oublier une couple de refrains de leur complice d'un soir, Martin. Il serait plus juste de dire leur « complice pour 48 heures » puisque c'est tout le temps dont disposait l'équipe pour élaborer, monter et répéter un spectacle d'une heure trente, autour du thème donné.

En deuxième partie, tout en maintenant une certaine coloration sonore: djembé, guitare, clarinette, harmonica et autres instruments acoustiques, on pouvait constater les différentes tangentes que privilégient chacune des participantes, comme en font foi ces quelques exemples: Geneviève réussit à recentrer l'attention et à captiver les spectateurs au retour de leur pause avec une interprétation solo, de nouveau a cappella, de "Nature Boy" de Nat King Cole et un peu plus tard un clin d'oeil à monsieur Jobim pour "A Felicidade". Cynthia délaisse le micro pour un duo débranché avec Martin Léon le temps de "La javanaise" et continue sur une rythmique débridée en se référant toujours à la famille Gainsbourg, soit la chanson "Voyage" empruntée à Charlotte. Quant à Héra, elle peut aussi bien visiter le "Jardin d'hiver" du patriarche Henri Salvador qu'un reggae intempestif de Bedouin Soundclash. Quant au parrain Léon, il a su faire l'unanimité avec une interprétation fidèle au rythme rumba de "And I Love Her".

Le prochain exercice de nos futures révélations sera la soirée à répertoire 100% personnel, où chacune interprétera son propre matériel, le mercredi 2 juin prochain. La mise en scène de cette finale sera de Paule-Andrée Cassidy.

Link: cartier love bracelet replica| Giuseppe Zanotti replica| hermes bracelet replica|cheap prom dresses|cheap prom dresses|cartier love bracelet replcia|Christian Louboutin replica