Actualités

Marc Hervieux "Après nous": C'est trop bon!

Collaboration de Gisèle Bellerose

Marc Hervieux

Marc Hervieux

30 avril 2010 (QIM) – Après s'être produit au Monument National à Montréal, Marc Hervieux s'est arrêté pour deux soirs au Capitole de Québec, les 7 et 8 avril dernier. Flanqué de dix excellents musiciens, dont un quintette de cordes, et d'une choriste, ce spectacle mis en scène par Joël Legendre, agrémenté de chatoyants éclairages, est d'une qualité remarquable. Il nous a permis de découvrir un artiste de grand talent, particulièrement attachant et drôle.

La levée du rideau nous dévoile un Hervieux qui entonne à cappella "Je te promets", pièce écrite par Jean-Jacques Goldman et se retrouvant sur son récent opus. Pour réchauffer l'atmosphère, l'homme originaire du quartier Hochelaga-Maisonneuve, s'est promené au parterre, question de se rapprocher des gens et de les remercier d'être venus fort nombreux, car Le Capitole était plein à craquer.

Au programme, vingt-trois chansons et deux medleys ont permis de découvrir les pièces de l'album "Après nous", mais aussi de dépoussiérer des mélodies fort connues que ce chanteur à la voix grave et riche, a offertes dans des interprétations à couper le souffle. Avec cet album, Marc Hervieux, ténor reconnu internationalement et invité annuel de l'Opéra de Québec depuis plus de 10 ans, a voulu sortir de sa zone de confort et faire une incursion dans la musique pop, musique qui est d'ailleurs à l'origine de sa carrière de chanteur classique.

Pour donner un bref aperçu de la première partie, il nous a gratifié de "L'infidèle" de Claude Dubois, "Désormais" de Charles Aznavour et une séquence variée comprenant notamment "J'ai un bouton su'l bout d'la langue", de La Bolduc et "La ballade des gens heureux", en version italienne. Cet ambassadeur de l'opéra a proposé, la superbe "Torna O Surriento", question de nous donner le goût de cette musique. Pour clore cette partie, la merveilleuse chanson d'amour de Quasimodo à sa belle, "Danse mon Esméralda", tirée de la comédie musicale Notre-Dame de Paris.

Au retour de l'entracte, ayant troqué le jeans pour un élégant complet noir, il a démarré en trombe avec "Where Do I Begin" du film Love Story, suivie de "La Quête", sublime chanson de Jacques Brel, "Mille après Mille" de Gerry Joly, puisée au répertoire du regretté Willie Lamothe et "Vivo per lei" d'Andrea Bocelli.

Suivent quelques duos avec sa choriste Julie Massicotte: "Fais-moi la tendresse" et "Quand on se donne", gravées sur disque avec Ginette Reno. Le clou de la seconde moitié a été, selon moi, la vertigineuse interprétation de "My way", adaptation de "Comme d'habitude" popularisée par Frank Sinatra et Elvis Presley. Deux rappels annonciateurs de la fin: "Après nous" suivi d'un air d'opéra italien.

Pour qualifier cette soirée inoubliable, je reprendrai les mots de Gisèle, le personnage principal du film Les grandes chaleurs" campé par la comédienne Marie-Thérèse Fortin, alors qu'elle parle de sa relation avec son jeune amant et qu'elle nous dit: « Tu ne veux pas que ça arrête, parce que c'est trop bon! » La présente tournée s'échelonnera jusqu'en mars 2011.

Link: cartier love bracelet replica| Giuseppe Zanotti replica| hermes bracelet replica|cheap prom dresses|cheap prom dresses|cartier love bracelet replcia|Christian Louboutin replica