Actualités

« Patrick Norman? Y était bon. »

Un commentaire de Alain Lacasse

Patrick Norman

Patrick Norman

1er mars 2010 (QIM) – Je suis convaincu que plusieurs personnes ont formulé ce commentaire à la sortie du spectacle que Patrick Norman présentait au Cabaret du Capitole de Québec le 19 février dernier. Pouvait-il en être autrement? Certainement pas. La salle était bondée.

Pendant près de deux heures, Patrick Norman a brillamment conquis et séduit un public chaleureux qui ne demandait pas mieux, avec son spectacle Comment le dire..., aussi titre de son avant-dernier album. Accompagné de son fidèle comparse multi-intrumentiste, l'excellent Jean-Guy Grenier, le populaire artiste country a interprété près d'une vingtaine de chansons couvrant l'ensemble de sa carrière.

Norman a débuté sa prestation en entonnant la chanson-titre de son spectacle. D'autres pièces de "Comment le dire..." suivraient plus tard. Mais l'artiste a aussi fait une large place aux incontournables succès de sa carrière. Parmi ceux-ci, citons "Mon coeur est à toi", "Perce les nuages", "La guitare de Jérémie", "J'ai oublié de vivre", "Elle s'en va", naturellement le classique "Quand on est en amour" et plusieurs autres.

Patrick Norman s'est aussi permis un clin d'oeil à Kenny Rogers en interprétant la version française de "Lucille". Le guitariste en lui s'est également illustré avec deux titres instrumentaux. D'abord, il y a eu "Pretty Lady"; ensuite le musicien nous a livré une interprétation époustouflante de "Thriller" de Michael Jackson qui aurait rendu jaloux les Lost Fingers. Ne manquait qu'une chorégraphie avec le moonwalk!

Patrick Norman a magnifiquement chanté. Sa voix était impeccable. Comme guitariste, il est complet. Il a démontré une totale maîtrise de son instrument en excellant autant à l'accompagnement que dans les solos.

Son spectacle est très équilibré au niveau du répertoire. Il n'y a pas de temps mort. Professionnel jusqu'au bout des doigts. En plus, Norman a beaucoup d'humour et sait communiquer en toute simplicité avec les spectateurs. Pour être franc, il parle beaucoup... beaucoup. Je pense qu'il a fait moins de dix chansons durant la première partie, laquelle durait tout de même une heure. Ca vous donne une idée du bavard qu'il est.

Le son était impeccable et les éclairages sobres. De toute façon, le côté visuel était vraiment dépouillé. Tout le spectacle était centré sur la musique et le chanteur.

Au rappel, Patrick Norman a offert un pot-pourri de quelques chansons de son nouvel album en hommage à Hank Williams, "Where I Come From". Je m'attendais à une couple de chansons. Et bien non, le chanteur a préféré la version EPK (Electronic Press Kit). C'est-à-dire une présentation de son nouveau disque ainsi que quatre à cinq extraits de chansons. Une manière comme une autre de faire connaître un nouveau disque.

Comment le dire... de Patrick Norman, un spectacle à voir pour les admirateurs de l'artiste. D'ailleurs, il sera à nouveau à l'affiche dans la région au Centre d'Art La Chapelle début mai.

Link: cartier love bracelet replica| Giuseppe Zanotti replica| hermes bracelet replica|cheap prom dresses|cheap prom dresses|cartier love bracelet replcia|Christian Louboutin replica