Actualités

Les Violons du Roy célèbrent leur 25e anniversaire

Une collaboration de Jean-Marc Gaudreau

Bernard Labadie

Bernard Labadie

28 octobre 2009 (QIM) – Remontons au 14 octobre 1984. Ce jour-là, Bernard Labadie dirigeait le tout premier concert des Violons du Roy à la salle Henri-Gagnon du Pavillon Louis-Jacques Casault de l'Université Laval. 25 ans plus tard, jour pour jour, Bernard Labadie célébrait cet anniversaire mémorable dans la magnifique salle Raoul-Jobin du Palais Montcalm. Des musiciens de la première heure, on retrouvait avec plaisir le violon solo Nicole Trotier et le claveciniste Richard Paré.

C'est en très grand nombre que le public s'est déplacé, faisant à Bernard Labadie le cadeau d'une salle comble. Il faut dire que, pour l'occasion, nous avions droit à deux invités de marque, le contre-ténor allemand Andreas Scholl et la soprano québécoise Hélène Guilmette dans un programme entièrement consacré au compositeur allemand Georg Friedrich Haendel.

À tout seigneur tout honneur, les Violons du Roy nous ont offert en ouverture de programme le "Concerto grosso en Ré  majeur, op. 6, no 5". Avec seulement huit violons, deux altos, deux violoncelles, une contrebasse, un clavecin, un théorbe, deux hautbois et un basson, le Maestro y est allé d'une interprétation toute pétillante et pleine d'allégresse. Bernard Labadie est un chef agréable à regarder diriger, le faisant sobrement, sans baguette ni mouvements superflus. Il est encore plus réjouissant d'entendre tout le chatoiement qu'il sait tirer de son orchestre.

L'arrivée sur scène du contre-ténor Andreas Scholl a constitué un moment fort de la soirée. On demeure impressionné de voir cet homme d'une forte carrure interpréter des extraits d'opéra avec une voix d'une tessiture si aigue. Et le public a eu autant plaisir à l'entendre interpréter de folles vocalises, jouant de sa voix en virtuose comme un musicien de son instrument, qu'à se laisser émouvoir par de très beaux arias empreints de gravité et de tendresse.

La soprano Hélène Guilmette s'est montrée tout aussi charmante et sensible dans ses interprétations. Avec une belle aisance elle nous a montré qu'elle avait l'étoffe des grandes divas. Et, pour notre plus grand bonheur, la dernière oeuvre au programme, la Cantate "Amarilli vezzosa (Il duello amoroso)" réunissait nos deux solistes dans un ravissant duel amoureux. Interprétant cette oeuvre comme une sorte d'opéra en miniature, la soprano et le contre-ténor nous ont fait vivre avec une belle intensité les déboires amoureux du berger Daliso incapable de conquérir le coeur de la belle Amaryllis. Ils ont prolongé leur plaisir de chanter ensemble en nous offrant en rappel un extrait de l'opéra "Rodelinda".

Et que dire du magnifique travail de Bernard Labadie qui a su se montrer un chef attentif et de celui des musiciens des Violons du Roy, des interprètes de grand talent. Une soirée mémorable à inscrire dans l'histoire de cette jeune formation à qui on souhaite longue vie.

Ce concert sera diffusé sur les ondes d'Espace musique, la radio de Radio-Canada, le 2 novembre prochain. Une belle occasion pour ceux qui n'ont pu être présent ou qui souhaiteraient le réentendre.

Link: cartier love bracelet replica| Giuseppe Zanotti replica| hermes bracelet replica|cheap prom dresses|cheap prom dresses|cartier love bracelet replcia|Christian Louboutin replica