Actualités

Bori en face à face

Un commentaire de Roger T. Drolet

Edgar Bori – photo: Cathie Bonnet

Edgar Bori – photo: Cathie Bonnet

À consulter
Site officiel de Bori

21 octobre 2009 (QIM) – Fans de l'artiste inventif et engagé, rôdeur de l'univers du sentiment et de la création, voilà que l'énigmatique Edgar Bori a décidé de mettre la lumière directement sur son visage. Il le fait en accordant des entrevues à la caméra, en diffusant des photos en gros plan mais surtout sur scène sans pudeur. Son public de la Capitale a donc pu le re-trouver le vendredi 16 octobre au Théâtre du Petit-Champlain.

Sorte de rétrospective de sa carrière de quinze ans et coïncidant avec la parution de son huitième disque, "Fous les canards", la présente tournée du Québécois le montre tel qu'il est, au sens propre et figuré. On le voit grandeur nature, enchaînant des pièces émouvantes et finement interprétées de sa voix grave, notamment épaulé pour l'occasion de Jean-François Groulx aux claviers, de Christian Frappier à la basse, et de la chanteuse Josiane Paradis.

Bori réussit à bâtir des amalgames de rythmes variés en les combinant à des thèmes où la poésie rime souvent avec conscience sociale. La vie humaine dans son quotidien et les travers du monde contemporain sont toujours au centre de la démarche de celui qui s'active en parallèle à produire de plusieurs artistes émergents au sein des Productions de l'onde.

Un moment particulier à souligner s'il faut en choisir un: en fin de première partie, Bori indique au public que la dernière pièce avant l'entracte est en fait un croisement de deux titres très connus du répertoire français, "Ne me quitte pas" de Brel et "Avec le temps" de Ferré. Il explique pourquoi il a fait ce choix et s'exécute. Un très bel hommage.

Si l'actuel spectacle est plus dépouillé que ceux des années précédentes sur le plan visuel, il n'a rien à envier aux prestations antérieures en contrastes et en surprises musicales envoûtantes. "Vos papiers", "Ti-cul", "J'ai aimé", "L'étoile", "Gestes de gestionnaire" et autres petits bijoux de versatilité sillonnent ce parcours de près de deux heures. Si vous pouvez dorénavant voir les traits de l'homme ici et là, vous ne risquez pas de l'entendre sur les ondes commerciales et c'est bien dommage. C'est pourquoi les apparitions de ce créateur hors norme sont recommandées et tous les albums de Bori sont aussi fortement à conseiller.

Link: cartier love bracelet replica| Giuseppe Zanotti replica| hermes bracelet replica|cheap prom dresses|cheap prom dresses|cartier love bracelet replcia|Christian Louboutin replica