Actualités

Saint-Jean-Port-Joli chante les marins

Une collaboration de Lucie Vallée

13 septembre 2008 (QIM) – Il y a des festivals comme des bijoux charmants. On se dit qu'il ne faudrait pas qu'ils soient trop connus au risque de perdre leur charme. Et cependant, on aimerait les partager et faire que leurs qualités soient mises en valeur. La Fête des Chants de Marins de Saint-Jean-Port-Joli est de ceux-là.

Cette année, pour une dixième fois, cette municipalité québécoise recevait ses invités du 5 au 10 août 2008, et prenait place au sein des festivités associées au 400e anniversaire de Québec. Pour l'occasion, les organisateurs et artisans du festival proposaient des spectacles, soupers, ateliers artistiques et démonstrations diverses. Les habitants de ce village ont l'opportunité de butiner à travers la programmation au cours des cinq jours que dure l'événement. Pour les étranges et autres touristes de passage, le spectacle de clôture, qui réunit la majorité des artistes et ensembles ayant présenté des performances au cours de la semaine, est une opportunité de raviver les expériences ou de tenter les amateurs.

Cette année, animé par les comparses, conteurs, chanteur et musiciens du duo Mille Sabords, ce spectacle final voguait sur un fil conducteur parfois tiré par les cheveux, mais toujours sympathique. La chanteuse Tess Leblanc initiait le tout. Sa prestation était supportée par la participation d'autres artistes (notamment Talitha, Gabrielle et Liette) et les interactions et collaborations qu'on a pu goûter à d'autres moments du spectacle, ajoutaient au charme et à l'originalité de la présentation. Par la suite on avait l'occasion d'apprécier le travail de Serre l'écoute avec des artistes connus à Québec (Gabrielle Bouthillier, Liette Remon et Robert Bouthillier) et de Talitha Mackenzie, une artiste écossaise particulièrement impressionnante de présence et d'intensité, qui nous a interprété entre autres un surprenant chant gospel cherokee. Ensuite, avec plus de légèreté s'est présenté l'ensemble Tambours et Fifres La Fayette (de Rochefort en France), en habit d'époque, dont le passage sur scène semblait bien court aux dires du public appréciatif.

Un intermède dansé présentait un extrait du travail de la chorégraphe Chantal Caron qui s'intégrait bien au spectacle et, considérant la scène réduite, parvenait à rendre cette expérience de danse moderne accessible et touchante. Dans un deuxième temps, le volet musical a repris de plus belle, sous la férule des compagnons de Mille Sabords et de l'ensemble Choeur Marine, chorale et musiciens de Charente-Maritime qui oeuvre dans la tradition de la marine de guerre. Dans la continuation, les choeurs de l'Ensemble vocal de l'écluse de Saint-Jean sur Richelieu et de la chorale locale y sont allés de leurs interprétations individuelles et communes. Il n'y manquait, semble-t-il que la performance du groupe Les Murènes, qui ne participait pas au spectacle de clôture, mais pour lequel on rapportait, plus tôt dans la semaine, une performance particulièrement réussie. Avis aux amateurs!

Une dernière chanson écrite pour l'évènement par Bernard Simard a réuni l'ensemble des artistes participants au spectacle et a mis un terme à cet événement festif sous les applaudissements chaleureux du public. Par une belle fin de semaine du mois d'août, si l'appel du fleuve et de l'espace vous fait visiter ses rives, une visite à Saint-Jean-Port-Joli vaut le détour pour le fleuve, l'accueil et les chants de marins.

Link: cartier love bracelet replica| Giuseppe Zanotti replica| hermes bracelet replica|cheap prom dresses|cheap prom dresses|cartier love bracelet replcia|Christian Louboutin replica