Actualités

L'OSQ sur les Plaines d'Abraham

Une collaboration de Monique Tremblay

30 août 2008 (QIM) – Ce concert annoncé avec enthousiasme et qui se voulait exceptionnel, a su attirer une foule nombreuse pour un début de semaine frisquet du 25 août. C'est dans le décor des Plaines d'Abraham que l'Orchestre symphonique de Québec a interprété majestueusement ses deux oeuvres classiques avec "Ouverture 1812" de Tchaïkovski et les "Carmina Burana" de Carl Orff sous la direction de Yoav Talmi. Le maestro a su diriger avec une main de maître les quelques centaines de personnes réunies sur scène: musiciens, choristes, cuivres et percussions du Royal 22e Régiment, sans compter les personnes assignées au soutien technique.

Le concert a commencé en douceur avec les voix du Choeur de l'OSQ et Le Choeur les Rhapsodes enchaînant avec les violons et les percussions annonçant ainsi l'ampleur et la mesure de la soirée. Les cors et les cuivres du Royal 22e Régiment ont teinté le jeu d'orchestre. Ce prélude, joué tout en nuance, pour le plus grand bonheur de l'auditoire, s'est poursuivi avec plus d'intensité avec l'intrusion soudaine des premières canonnades et, pour y ajouter de la puissance, la pièce s'est terminée sur une volée de véritables coups de canon. Les canons ont amené cette forme explosive recherchée qui se voulait le moment fort du spectacle, ils détonnaient cependant avec l'orchestration créant ainsi une dissonance plutôt que l'effet d'ampleur harmonieuse souhaitée. Quoique l'effet produit fût apprécié du public, les sursauts qu'ils provoquaient amenaient à penser comme Shakespeare Beaucoup de bruit pour rien.

La pièce des "Carmina Burana" qui a suivi, même en ayant perdu un peu de son élan après les premiers mouvements, fut brillamment menée, notamment par un rythme plus intense et saccadé qui tient en haleine, produisant cette atmosphère de messe à la fois solennelle et captivante. La voix cristalline des enfants de la Maîtrise des Petits chanteurs de Québec ajoutait une note rafraîchissante et attendrissante aux choeurs adultes, avec une exécution solide de cette oeuvre complexe. La soprano Aline Kutan fut émouvante dans son interprétation qui, avec sa voix exceptionnelle, a su réchauffer l'atmosphère de cette soirée aux fraîcheurs automnales. Pour couronner le tout, la pièce s'est terminée sur un feu d'artifice qui ajoutait une juste note scintillante à l'harmonie d'ensemble.

Cet événement qui se voulait historique marquait la clôture des spectacles extérieurs du 400e anniversaire de la Ville de Québec. Une clôture sans doute éclatante, mais surtout, qui restera assurément dans la mémoire de ceux et celles qui ont pu y assister car aucune retransmission n'est prévue. Un merci au maestro Talmi de nous avoir fait oublier pendant un instant toute la pluie estivale en nous faisant rêver du printemps.

Link: cartier love bracelet replica| Giuseppe Zanotti replica| hermes bracelet replica|cheap prom dresses|cheap prom dresses|cartier love bracelet replcia|Christian Louboutin replica