Actualités

Un spectacle à l'image de Félix

Une collaboration de Françoise Cadieux

12 août 2008 (QIM) – Cet hommage rendu à Félix Leclerc le 2 août 2008, à la salle Maisonneuve de la Place des arts de Montréal (rediffusé le 8 août à 20 heures sur Espace Musique), avait la simplicité et la grandeur du personnage. La mise en scène dépouillée et touchante de Dominic Champagne a permis à un large auditoire, où dominaient les têtes grises et blanches, de faire un voyage nostalgique aux diverses escales de la vie de Félix. Dominic Champagne avait accepté avec enthousiasme la proposition de dessiner ce spectacle qui a réuni une vingtaine d'artistes de tous âges, ayant répondu à l'invitation de Jean Lapointe, un ami de Félix.

C'est à l'instigation de la fille de Félix Leclerc, Nathalie, que ce spectacle hommage à Félix, l'homme de paroles, a vu le jour. L'équipe des Francofolies de Montréal n'a pas hésité et l'a programmé comme spectacle de clôture de sa vingtième édition, réitérant ainsi 10 ans plus tard, un hommage à celui qui est considéré avec raison comme le pionnier des chansonniers québécois, celui qui a permis à la chanson québécoise de prendre racine, de s'épanouir et de rayonner à travers le monde.

Éclairée par une immense pleine lune servant d'écran au défilement de photos et de vidéos du patriarche de la chanson québécoise, dont un court film réalisé par son fils Francis, la scène a vu se succéder avec bonheur ces chanteurs et comédiens ayant tous des liens personnels avec le seigneur de l'Île d'Orléans ou sa famille. Dans un décor feutré, percé par la lumière blanche de quelques projecteurs, chaque artiste a joué, dit ou chanté une ou plusieurs chansons de celui qui nous a quittés il y a déjà vingt ans. Le tout enveloppé avec chaleur par la musique d'un ensemble alliant cordes et cuivres.

Entrés en scène pieds nus à l'aube du spectacle, une dizaine de ces artistes sont venus déposer à l'avant-scène leurs souliers de même que la guitare du troubadour, assurant ainsi sa présence bienveillante pour toute la soirée. Dès le début cette présence s'est manifestée par la voix de Félix chantant "La vie". A suivi un solo de violoncelle interprétant une pièce de Schubert, musicien cher au coeur de Félix, qui s'est métamorphosée en une interprétation vibrante du "Petit bonheur".

Puis, encadrés par Mireille Deyglun et Julie Castonguay disant avec émotions les mots du poète, sont venus tour à tour sur la scène Richard Séguin ("Notre sentier", ...), Chloé Sainte-Marie ("J'inviterai l'enfance"), Fred Pellerin ("Le procès d'une chenille", ...), Yann Perreau ("La danse la moins jolie"), Catherine Major, récipiendaire 2008 du prix Félix Leclerc ("L'encan", ...), Jean-François Moran ("Le dialogue des amoureux" chanté en duo avec Catherine Major, ...), Jean Lapointe ("Attends-moi ti-gars" interprété avec la guitare et la voix de Félix, ...), Daniel Boucher ("L'alouette en colère"), François Dompierre ("Le tour de l'île", ...), Céline Bonnier ("Ailleurs"), Roy Dupuis ("Un an déjà"), Michel Rivard ("Bozo", ...), Monique Miville-Deschênes ("Le pont de l'île", ...), Julien Poulin ("Moi mes souliers") et Marie-Claire Séguin ("L'hymne au printemps" et "Le train du Nord", en duo avec son frère Richard). Les mots de Félix, tantôt chantés, tantôt contés, étaient accompagnés par six merveilleux musiciens sous la direction de Francis Covan dont Michel Donato, l'un des proches du poète, et Claude Lamothe.

Après une interprétation à plusieurs voix du "Tour de l'île" amorcée par Richard et Marie-Claire Séguin, s'est jointe à eux Nathalie Leclerc qui a livré à l'auditoire un texte inédit que son père avait écrit comme bilan de sa vie. Le spectacle s'est achevé par une interprétation du "Petit bonheur" chantée par Félix et reprise en choeur par tous les artistes. En finale, Dominic Champagne est venu se joindre aux comédiens, chanteurs et musiciens pour saluer l'auditoire.

Une merveilleuse soirée, harmonieuse et remplie de la chaleureuse présence du poète et de ses paroles.

NDLR: Le soir même de l'anniversaire du départ de Félix, le 08-08-08, une autre commémoration prenait place, à l'initiative de Pierre Jobin dernier impresario de l'artiste, au Cercle, à Québec rue St-Joseph. Les billets s'étant envolés en quelques heures témoignent de l'attachement des Québécois envers celui qu'on a justement surnommé L'ancêtre de la chanson québécoise moderne.

Link: cartier love bracelet replica| Giuseppe Zanotti replica| hermes bracelet replica|cheap prom dresses|cheap prom dresses|cartier love bracelet replcia|Christian Louboutin replica