Actualités

Une soirée magique avec Bratsch, Lynda Lemay et Charles Aznavour

Une collaboration de Alain Lacasse

8 juillet 2008 (QIM) – Un 6 juillet mémorable! Difficile de demander mieux que cette réunion de trois brillants artistes comme Bratsch, Lynda Lemay et son parrain artistique Charles Aznavour dans le cadre du Festival d'été de Québec. Toutes les conditions étaient réunies pour une grande soirée. Il faisait beau, chaud, la foule était nombreuse et conviviale. Des gens de tout âge.

La soirée a débuté par la musique klezmer du groupe Bratsch. Par la suite, nous avons eu droit au spectacle de Lynda Lemay. L'auteure des "Souliers verts" a interprété dix-huit chansons, dont le tiers n'est pas encore disponible sur disque, au grand bonheur d'un public attentif et littéralement séduit par cette chanteuse qui compte maintenant près de vingt ans de métier. Parmi les titres nouveaux, citons "Bleu", au début du spectacle, son hommage au Québec. Une magnifique chanson patriotique. Mentionnons aussi "J'beurre épais", une chanson où elle se moque de sa manie de beaucoup se maquiller. Comme à son habitude, l'artiste a alterné les chansons dramatiques et comiques.

Naturellement, Lynda Lemay, en grande forme, a chanté ses plus grands succès, "Une mère", "Le plus fort c'est mon père", en présence d'ailleurs de ses parents et ses filles, "La visite", "La centenaire" et plusieurs autres, accompagnée aux guitares des frères Yves et Marco Savard. Quatre-vingt-dix minutes plus tard, elle a terminé sa prestation par la chanson "Surtout vous" (dédiée à Charles Aznavour) en rappel. Il n'y a pas à dire, elle sait établir un contact facile et chaleureux même si les spectateurs sont nombreux.

Après une courte pause de quinze minutes, le grand Charles Aznavour est arrivé sur scène pour offrir un spectacle exceptionnel. L'interprète de "La Mamma" a privilégié les classiques de son répertoire au détriment de chansons plus récentes. Nous avons certes eu droit à "La terre meurt" et "J'abdiquerai" mais l'artiste a fait la part belle à ses chansons intemporelles comme "Le temps", "Les plaisirs démodés", "Désormais", "La bohème", "Que c'est triste Venise", "Emmenez-moi", "Hier encore" et tant d'autres.

L'artiste de quatre-vingt-quatre printemps a notamment fait usage de ses talents de comédien lors de son interprétation de "Comme ils disent" où il personnifie un homosexuel très convainquant. Moment fort du spectacle: la chanson "Les deux guitares" où l'énergie et l'enthousiasme de l'artiste étaient particulièrement évidents. Quant à son orchestre et ses choristes, rien à redire. Le duo avec sa fille Katia pour la chanson "Je voyage" était très émouvant. Bref, près de deux heures de pur bonheur.

Je m'en voudrais de ne pas souligner l'excellence au niveau des éclairages, des images et surtout du son. Remarquable. Une soirée inoubliable. Merci Bratsch, Lynda et Charles.

Link: cartier love bracelet replica| Giuseppe Zanotti replica| hermes bracelet replica|cheap prom dresses|cheap prom dresses|cartier love bracelet replcia|Christian Louboutin replica