Actualités

La Ganga Pomerlo

Un commentaire de Richard Baillargeon

20 avril 2008 (QIM) – Les jeudis soirs Café Aman, tenus au « nouveau lieu pour les arts de la scène à Québec », plus précisément au restaurant café Babylone dans le Nouvo St-Roch, quartier en pleine ébullition de la basse-ville de Québec, ne cessent d'étonner par leur programmation. Ayant pris quelques habitudes à l'endroit de l'endroit (vous voyez, on n'échappe pas à l'inspiration poétique!) je me rendais écouter La Ganga Pomerlo à la mi-mars. Les obligations professionnelles et une malencontreuse grippe printanière, véritable grippe d'homme.... ont différé mon commentaire, mais ce report nous permet d'en causer sous un climat plus clément. D'ailleurs, il est à souhaiter que les chansons de La Ganga Pomerlo puissent être entendues en plein air au cours de mois à venir!

Qui donc se cache sous ce nom exotique? Des mélomanes cumulant une expérience impressionnante des musiques de tradition récente ou séculaire. Pomerlo c'est Sophie Pomerleau, chanteuse et chercheuse, depuis longtemps impliquée au nouveau du Patrimoine Vivant, notamment au sein du CVPV, et depuis quelques années directrice de l'école Jeunes Musiciens du Monde de Québec, sise au Patro Laval, quartier Saint-Sauveur à Québec. La Ganga c'est Liette Remon, violon, vielle et cornemuse ainsi que le guitariste Paul Marchand.

Le répertoire, parfois familier, parfois rempli de découverte selon nos antécédents auditifs, est présenté de façon toute naturelle tout en n'oubliant pas d'apporter certaines informations sur le thème ou les origines. Point de trace de quelque lourdeur didactique, toutefois. D'ailleurs les pièces anciennes comme "Les moines Célestins", "Le rossignolet du bois joli" (Ah! qui me passera le bois) et "Serpent maudit" (Le mari jaloux) alternent avec les chansons plus récentes comme "La mort de l'ours" de Félix Leclerc, "La javalsurka du grain de beauté", pièce instrumentale d'André Marchand qui se retrouvait sur l'album "Les Épousailles" de la Bottine Souriante ou la toute récente composition de Jean-Paul Filion, mise en musique par Liette Remon "Québec je te chante", conçue à l'occasion du concours du 400e de Radio-Canada. On s'aventure parfois vers d'autres sources comme l'évocation d'anecdotes amérindiennes "Touratatouratatouratatoura" ou l'adaptation cajun d'un folklore ancien: "Y avait boitine boiteuse", d'après "La boiteuse s'en va-t'au marché". Bref un dépaysement qui n'en est pas moins rempli de références et une soirée bien vite passée.

Les beaux jours du printemps ramèneront divers accents musicaux aux soirées Café Aman, du western swing à la chanson française jazz en passant par la tradition irlandaise et les musiques plus improvisées. À vous de choisir le menu qui vous inspire!

  • 24 avril: Le Train qui roule
  • 1er mai: Strickly Jazz Quartet
  • 8 mai: Matching Keys
  • 15 mai: Yumbotik
  • 22 mai: Le Phò Trio
  • 29 mai: Trio André Larue
Link: cartier love bracelet replica| Giuseppe Zanotti replica| hermes bracelet replica|cheap prom dresses|cheap prom dresses|cartier love bracelet replcia|Christian Louboutin replica