Actualités

Luce Dufault: Reine de scène, Reine de banlieue

Une collaboration de Annie Poulain

9 avril 2008 (QIM) – Elle a revêtu pour l'occasion sa jolie robe noire et sa transparence du coeur. Jean-Sébastien Fournier au clavier et Jean, alias Coco, Garneau à la guitare entament les premières notes de "Les anges dans la neige", extrait radio du nouvel album de Luce Dufault. Elle, tout sourire, bien dans son être, nous chante des textes et des musiques qui lui collent à la peau. Le Théâtre Petit Champlain à Québec est plein à craquer: cette prestation du samedi 29 mars constitue son troisième passage à Québec depuis la sortie de son album "Demi-jour" en mars 2007.

Rapidement, la chanteuse prend contact avec son public, nous relatant quelques anecdotes, assez surprenantes et plutôt rigolotes, de sa tournée en Ontario. De sa voix profonde, inimitable, elle nous transporte dans des pièces magnifiques telles "Non" composée par Marc Déry et "Petite Reine de banlieue" de Michel Rivard. "J'ai regardé la rivière", écrite par son ami Nelson Minville pour ses quarante ans, nous plonge tantôt dans une douce nostalgie tantôt dans une paix bien sentie. « Ce n'est pas le temps qui passe, mais c'est nous qui passons, en poussières dans l'espace ».

De beaux moments tout simples passés en compagnie d'une artiste charmante, n'aspirant à être nulle autre qu'elle-même malgré ses années de Starmania et autres "Soirs de scotch" (habilement réarrangée pour cette prestation intimiste).

Un spectacle au répertoire mollo, bien dosé, avec quelques surprises vocales ainsi que des arrangements inédits de succès tels "Des milliards de choses" et autres perles dans lesquelles Luce excelle. Un public comblé.

Link: cartier love bracelet replica| Giuseppe Zanotti replica| hermes bracelet replica|cheap prom dresses|cheap prom dresses|cartier love bracelet replcia|Christian Louboutin replica