Actualités

Show d'vaches au Bitch Club Paradise: hilarant, décapant et touchant!

Une collaboration de Gisèle Bellerose

6 janvier 2008 (QIM) – Avant d'accrocher leurs patins (plutôt leurs cloches) les provocantes Vaches du Bitch Club Paradise ont décidé d'offrir pour la dernière fois, au théâtre Périscope de Québec, cet incontournable du temps des fêtes qui a fait salle comble en fin de saison au cours des trois dernières années. Changeront-elles d'avis ou pas quant à leur retraite? Cela reste à voir... Pour ma part, c'est le 22 décembre dernier que j'ai assisté au spectacle d'adieu de ces audacieuses ruminantes!

Cette création, d'une durée de plus de trois heures trente, est un amalgame hétéroclite de sketches, de chansons, de danses et de musique. Une trentaine de thèmes sont traités dont une dizaine en chansons. Certains sont totalement hilarants, d'autres très émouvants mais aucun ne laisse indifférent. À la tombée du rideau, j'ai l'impression que le show vient à peine de commencer.

Véritable célébration de la vie, on y traite des préoccupations de la femme. On la montre sous toutes ses coutures et dans tous ses états: ses amours, ses rêves, ses désirs, en passant par ses colères, ses paradoxes et ses angoisses. On y traite particulièrement de la séduction, la violence conjugale, la maternité, le cancer du sein, l'apparence, la culpabilité, l'engagement, à travers notamment les déambulations d'une jeune femme à la recherche de l'Amour. Cette oeuvre signée par le trio Fanny Britt, Isabelle Hubert et Anne-Marie Olivier, offerte dans une formule cabaret, est un cocktail touchant, festif et irrévérencieux.

J'ai aimé... Tout... Et plus spécifiquement:

  • L'énergie et la fougue contagieuses dégagées par les onze comédiennes, les quatre musiciennes et leur invité spécial, l'amuseur et comédien Bertrand Alain. Chaque soir, un invité-surprise masculin différent se joignait à elles, le temps d'un numéro.
  • La fébrilité et le plaisir palpables dans la salle face à cette douce folie qui fait tellement de bien.
  • La main tendue vers les hommes et l'invitation à danser ensemble le slow de l'amour et de la vie.
  • L'hommage rendu aux femmes des générations précédentes: chacune des créatrices ayant demandé à sa mère d'écrire une lettre à sa propre mère, et la lecture de ces lettres a fait l'objet d'une présentation.

Que dire des numéros "Adieu Vegas", parodie de notre Céline nationale sur la trame musicale de l'émission télévisée Passe-Partout... et celui de la violoniste qui joue tout en dansant avec un cerceau.

En guise de rappel, la chanson "Les boules de Noël" interprétée par un choeur formé des vaches comédiennes et musiciennes. Quelle finale!

J'aurais aimé... Mettre la main sur les textes afin de pouvoir les relire calmement et en saisir toutes les subtilités et par le fait même me remémorer une soirée fort agréable.

Pour conclure, signalons que ce spectacle, produit par les Productions Chacun cherche sa chatte, a été mis en nomination lors de la soirée des Masques 2006, dans la catégorie Production de l'année à Québec.

Link: cartier love bracelet replica| Giuseppe Zanotti replica| hermes bracelet replica|cheap prom dresses|cheap prom dresses|cartier love bracelet replcia|Christian Louboutin replica