Actualités

Une mère, une fille, deux voix pour une oeuvre d'amour!

Une collaboration de Gisèle Bellerose

15 décembre 2007 (QIM) – Le 5 décembre dernier, j'ai assisté au 9e concert-bénéfice de la Fondation Signes d'Espoir, à la salle Albert-Rousseau de Québec. Les artistes invitées étaient la soprano Natalie Choquette et sa fille Florence K accompagnée de quatre musiciens.

Désirant remercier ses commanditaires, soeur Lyse Nadeau, en a fait une présentation verbale raffinée et humoristique. Le fait mérite d'être souligné, tant le talent de cette dame a su charmer l'auditoire et le tenir en haleine. Quel contraste avec les soporifiques discours d'affaires! Voilà maintenant le moment de dévoiler les résultats de l'activité-bénéfice: dans une mise en scène inspirée de l'émission télévisée Le Banquier, adaptée pour l'occasion, l'ouverture des valises révélera une somme recueillie de 110 000 $.

Place à la musique! En première partie, Florence K propose une version condensée de son spectacle Bossa Blue, que j'ai vu récemment, conçu comme un voyage musical autour du monde avec des rythmes latinos de blues, bossa nova et pop: "Vol de nuit", "Let It Burn", "It's No Use", "Alejandro" et pour clore cette partie, "Las calles del sur".

Au retour de l'entracte, le tour du monde se poursuit avec celle qui marie finement opéra et humour, la très attendue, Natalie Choquette qu'on voit apparaître en robe de chambre et bigoudis pour interpréter "La Mamma" de Charles Aznavour. Au second numéro, vêtue d'une robe de soirée, elle se dirige vers un spectateur et l'invite sur scène à danser un tango argentin sur un air d'opéra espagnol. Puis, déguisée en Nadia Comaneci (gymnaste roumaine ayant remporté cinq médailles aux Jeux Olympiques de Montréal en 1976, dont trois médailles d'or), elle fait son entraînement sur "La Traviata" de Verdi pour terminer debout sur la tête et ce, grimpée sur le piano. Faut le faire! Et que dire de la finale, le superbe "Nessum dorma" tiré de l'opéra de Turandot de Puccini, où la diva affamée se fait servir spaghetti et vin rouge. Quelle acrobatie lors de l'interprétation du point culminant, qu'elle fait, non pas en chantant, mais en... se gargarisant avec du vin.

Signes d'Espoir est, depuis 28 ans, le seul centre communautaire au Québec à venir en aide aux personnes sourdes adultes et multihandicapées. Il offre des services de réadaptation et d'intégration sociale, spécialisés dans la Langue des Signes Québécoise. L'organisation chapeaute quatre secteurs d'intervention: la formation, le travail, l'hébergement-répit et la levée de fonds.

Link: cartier love bracelet replica| Giuseppe Zanotti replica| hermes bracelet replica|cheap prom dresses|cheap prom dresses|cartier love bracelet replcia|Christian Louboutin replica