Actualités

Demi-jour avec Luce Dufault: magnifique éloge du quotidien!

Une collaboration de Gisèle Bellerose

20 octobre 2007 (QIM) – Le Centre d'Art la Chapelle, à Québec (arrondissement Vanier), a offert le 6 octobre dernier, la première au Québec du nouveau spectacle de Luce Dufault. Celui-ci fait suite à l'album "Demi-jour", lancé en mars 2007, sur lequel on retrouve, à l'instar de ses albums précédents, des compositions de paroliers québécois toujours honorés d'entendre leurs mots chantés par cette muse talentueuse. Devant une salle bondée de fidèles admirateurs de tous âges, elle est apparue accompagnée de ses musiciens, complices de longue date, Jean-Sébastien Fournier et Jean Garneau. La prestation, d'une durée de deux heures trente, a fait une large place aux pièces de l'album sans toutefois négliger ses succès antérieurs.

L'interprète débute avec "Des anges dans la neige" et "Sors-moi du monde", de Nelson Minville. Puis elle raconte avec humour le rodage du show présenté récemment en Ontario, sa province d'origine. À plusieurs reprises, elle mentionne « N'oubliez pas, c'était magnifique » tout en abordant respectueusement certaines différences culturelles vécues. Le terme magnifique demeurera un leitmotiv pour la soirée, qualificatif que les spectateurs lui retourneront à maintes occasions pour qualifier ses performances. Se succèdent ensuite "Va pas dire" et "J'aurais aimé t'écrire" dont les paroles sont de Marc Chabot et la musique de Richard Séguin. Pour ce dernier morceau, la troupe saguenéenne Chantons pour vos Yeux s'est jointe au trio et a livré une interprétation en langage des signes. Elle enchaîne avec "Belle Ancolie", "La complainte de la serveuse automate", balade qu'elle a chanté plus de 510 fois, et pour clore la première partie "Des milliards de choses".

Au retour de la pause, défilent "Petite reine de banlieue" de Michel Rivard, "Tu me fais du bien", "Je m'ennuie de nous", "Non" de Marc Déry, de même que deux clins d'oeil à Joni Mitchell, suivis de "Soirs de scotch" et "Tous ces mots" qu'elle offre en cadeau à un couple de l'auditoire. En rappel, trois magnifiques chansons: "Tears and Fears", "Ce qu'il reste de nous", où très humblement elle s'accompagne à la guitare et en finale "Quand les hommes vivront d'amour" de Raymond Lévesque.

Cette artiste, attachante par sa spontanéité, son authenticité et sa grande simplicité, dégage une joie de vivre contagieuse et une grande générosité empreinte d'humour. J'ai été charmée par sa voix incomparable et sa présence sur scène. Luce Dufault chante avec son coeur et raconte en musique les gestes anodins du quotidien qui sont ses ancrages de vie.

Pour les intéressés, elle sera de retour à Québec, au Théâtre du Petit-Champlain pour deux représentations, les 15 et 16 novembre prochains, sans oublier son opus "Demi-jour" disponible sur le marché.

Link: cartier love bracelet replica| Giuseppe Zanotti replica| hermes bracelet replica|cheap prom dresses|cheap prom dresses|cartier love bracelet replcia|Christian Louboutin replica