Actualités

Le frisson originel et le plaisir d'écrire

Notes de lecture: Le frisson des chansons, Stéphane Venne, Stanké éditeur - Commentaire de Richard Baillargeon

12 avril 2007 (QIM) – Un essai de Stéphane Venne sur l'art d'écrire de bonnes chansons et le plaisir de les écouter, voilà de quoi intriguer tout mélomane et à plus forte raison les auteurs de chansons. C'est exactement ce que l'on retrouve en librairie, depuis l'automne 2006. Comme l'ouvrage comporte une vingtaine de chapitres et que sa lecture s'avère captivante jusqu'à la dernière goutte, j'en ai fait mon livre de chevet pendant plusieurs semaines, ce qui me permet maintenant d'en parler en toute connaissance (ou presque, mais une seconde lecture, tout utile qu'elle soit, ne m'aurait permis de vous livrer ce commentaire que bien plus tard). Voici donc ce qui en ressort à première lecture.

L'auteur-compositeur qui a choisi, à 26 ans - après avoir lui-même chanté et endisqué - de laisser à d'autres le soin de l'interprétation, nous propose ici une véritable brique, sous-titrée Essai de définition d'une bonne chanson, des conditions nécessaires pour mieux l'écouter et des conditions utiles pour en écrire. Il s'agit effectivement d'une observation minutieuse de la démarche de création qui devrait vous mener, que vous soyez auditeur et auteur de chansons, à l'extase musicale, bref au ravissement.

S'appuyant sur son expérience mais aussi sur de nombreux exemples du répertoire international (l'index des citations ne comprend pas moins de 12 pages où les noms les plus fréquemment mentionnés sont, outre Luc Plamondon qui est auteur de chansons à temps plein, les Gilbert Bécaud, Jean-Pierre Ferland, Daniel Lavoie, Claude Léveillée, Paul McCartney, Édith Piaf, Gilles Vigneault puis Aznavour, les Beatles, Beethoven, Brassens, Charlebois), celui qui a largement contribué à l'implantation d'une chanson pop québécoise dans les années 60 et 70 démonte et démontre le processus qui consiste à agencer « des paroles, des notes, des accords, du rythme » et à en faire un tout qui s'impose à l'oreille, au corps, au cerveau.

Celui ou celle qui entreprend cette lecture devra éviter d'aller vérifier, comme je l'ai fait, le nombre de pages vers la fin du livre. Le chiffre peut faire peur. Mais si on commence par le début, on est vite emporté par le récit et la réflexion de l'auteur. Car c'est ce dont il s'agit: Stéphane Venne scrute et réfléchit à voix haute sur la structure, l'enrobage, à la recherche du frisson originel, condition essentielle si on veut provoquer un impact semblable chez l'auditeur. Constats, notions essentielles, anecdotes appropriées, exemples notoires, autant de façons de s'imprégner de l'univers d'une chanson, sans oublier les notes en bas-de-page qui valent le détour. Visiblement, tout en relevant ce défi de taille, l'auteur Venne a pris un malin plaisir à explorer les différentes dimensions de l'objet-chanson et de sa signification sociale.

L'approche est celle de l'artisan: vingt fois sur le métier... Jusqu'à ce que le gâteau lève, que le bateau flotte, que la fusée décolle... et atteigne son objectif. Tout en nous instruisant, tel un vulgarisateur né, il sait aussi nous amuser, nous provoquer, nous questionner. Des morceaux de bravoure viennent pimenter à l'occasion ce qui pourrait parfois paraître un peu didactique. Je vous recommande de savourer chaque mot de la vibrante description qu'il fait de "L'hymne à la joie" vers la fin du chapitre Écrire. Tout simplement jubilatoire! À partir de ce moment, vous voilà embarqué, partie de l'équipage, destination Chanson. Au passage, l'auteur fustige l'attitude répandue qui consiste à considérer l'art de la chanson (et l'art en général) comme un monde où l'on devrait taire les calculs, le commerce, les mesures, bref tout ce qui est chiffres, chose contradictoire quand on sait que la musique était autrefois une science rattachée aux mathématiques! La postface est à cet égard un des textes les plus percutants de ce livre pour le moins instructif. Quarante ans et des poussières après l'émergence de l'auteur-compositeur, un écrivain au long cours est né!

Monsieur Venne sera présent au kiosque de Stanké éditeur, au Salon international du livre de Québec ce week-end, et participera à une rencontre animée par madame Danièle Bombardier, le dimanche 15 avril, à 11 h 30, sur la Scène des Rendez-vous littéraires. Seront aussi de ce panel, outre monsieur Venne, les auteurs Alain Stanké et Claude Jasmin.

Link: cartier love bracelet replica| Giuseppe Zanotti replica| hermes bracelet replica|cheap prom dresses|cheap prom dresses|cartier love bracelet replcia|Christian Louboutin replica