Actualités

St-Roch accueille St-Clair

Une collaboration de Alain Lacasse

15 mars 2007 (QIM) – C’est le 8 mars dernier que la chanteuse québécoise Martine St-Clair a présenté, dans le cadre de la tournée Voix en Églises du Québec, son nouveau spectacle à l’église St-Roch de Québec.

La chanteuse avait convié ses fidèles admirateurs à une célébration de plus de deux heures où elle a fait un tour d’horizon de sa carrière. Martine St-Clair a été fort généreuse dans ses offrandes. Elle a présenté un large éventail de sa discographie et les spectateurs ont pu se régaler de plusieurs chansons « profanes » de la blonde interprète telles que: "Au coeur du désert", "Danse avec moi", "Y a de l’amour dans l’air", "On va s’aimer", "Ce soir l’amour est dans tes yeux" et plusieurs autres. Parmi les surprises, on retrouvait un de ses premiers succès "Quand je tombe en amour" mais aussi l’absence de la chanson "Monopolis" de l’opéra-rock Starmania, spectacle qui l’a révélé au public.

Martine St-Clair a aussi interprété des chansons de son plus récent disque "Tout ce que j’ai", notamment "Vous", "Douter de quoi?" et "L’étranger" en duo avec l’ex-Star Académicien Marc Angers. Ce dernier chantera par la suite la pièce "Coeur disponible", une toute nouvelle composition de Gilles Valiquette, comme avant-goût de son premier album. Comme chanteur, il n’est guère renversant mais il excelle au violon. Il reviendra d’ailleurs régulièrement durant le spectacle pour accompagner Mme St-Clair avec son instrument de prédilection.

Martine St-Clair a aussi inclus dans son répertoire quelques reprises bien rendues. Son interprétation du succès de Marie Laforêt "Mon amour, mon ami" était particulièrement réussie. Surtout qu’elle était jumelée avec une version jazzée de "Can’t Buy Me Love" des Beatles, finalement assez proche de l’enregistrement de Ella Fitzgerald. Elle a fait aussi un autre clin d’oeil au plus célèbre groupe de Liverpool en proposant un splendide "Something". Sa version de "Bridge Over Troubled Water", de Simon and Garfunkel, sur un texte français, ne passera pas à l’histoire. Les arrangements, et non sa voix, posent problème. Peu convaincant et un peu long. D’autre part, elle a l’audace de reprendre "Faut que je me pousse" de Offenbach. Belle prestation même si ça fait drôle de l’entendre chanter en québécois. S’il y avait un titre dispensable dans son répertoire, c’est "Stand by me". Beaucoup de longueurs.

Deux reprises retiennent l’attention. Tout d’abord, Martine. St-Clair chante très bien "L’arbre est dans ses feuilles" (popularisé par Zachary Richard dans les années 70) et surtout la controversée (c’est elle-même qui s’en est confessée) "Lavez, lavez". Au milieu de cette pièce entraînante, elle chante un extrait de la chanson "Tassez-vous d’là" des Colocs. Belle audace et essai concluant. Belle idée.

Martine St-Clair a essayé à plusieurs reprises de faire chanter la foule mais, à part les psaumes, c’est assez difficile d’imaginer du monde dans une église en train de chanter « Lavez lavez, savez-vous savonner ». Peut-être que dans une église du sud des États-Unis remplie d'adeptes du gospel, mais au Québec? Malgré tout, la chanteuse a fait preuve de persévérance et de ténacité.

L'affirmation est peut-être prévisible, par contre ne pas le mentionner serait tout aussi pathétique: Martine St-Clair a vraiment une voix angélique (Voilà c’est fait). Elle est belle, pure, a gagné en richesse et profondeur, ce qui enrichit son interprétation. Entendre "Y a de l’amour dans l’air" dans une église avec une telle voix donne des frissons. Ça frôle le sublime. On peut parler d’une apothéose dans ce spectacle.

St-Clair est une chanteuse populaire, dans le sens noble du terme, qui établit facilement le contact avec le public. Sa simplicité et son naturel charment indiscutablement. Elle a de la présence et du métier (Plus de 25 ans de carrière, ce n’est pas rien). On la sent en contrôle. Elle s’accompagne quelquefois au piano et se débrouille plutôt bien.

Ses musiciens sont discrets mais fort efficaces. Le son était impeccable. La mise en scène et l’éclairage faisaient preuve de sobriété mais aussi de bon goût. Le public a grandement apprécié la prestation de Martine St-Clair. Il y a eu une véritable « communion » entre l’artiste et son auditoire. Bravo Madame. Voilà un spectacle à voir.

Link: cartier love bracelet replica| Giuseppe Zanotti replica| hermes bracelet replica|cheap prom dresses|cheap prom dresses|cartier love bracelet replcia|Christian Louboutin replica