Actualités

Les Grandes dames aux grandes voix

Une collaboration de Mélina Jacques

14 mars 2007 (QIM) – Pour célébrer l'édition 2007 de la Journée internationale de la Femme, Dawn Tyler Watson et Les grandes dames du blues étaient convoquées au centre d’art La Chapelle afin de réchauffer les fans de blues de la capitale. L’hôtesse a accueilli sur scène les puissantes Lulu Hughes, Shakura S'aida, Angel Forrest et Josée Ferland, afin de recueillir des fonds pour Le centre Femmes aux trois A (Accueil, Aide et Autonomie) dans Limoilou. Une soirée de blues au féminin, sous sa meilleure expression.

Alors que certains ne l’ont découverte qu’au festival d’été 2006, et que d’autres l’ont remarquée comme actrice dans le film Jack Paradise, les véritables fans du blues savent que Dawn Tyler Watson marraine l’événement Les grande dames du blues depuis plusieurs années. Interprète exceptionnelle, elle s’est offerte au public tant avec ses chansons originales - dont une nouvelle pièce qui sortira sur son nouvel album (enfin!) en avril - qu’avec des interprétations, dont l’intemporelle "Ne me quitte pas" de Jacques Brel, livrée en français tout en s’accompagnant à la guitare. Dynamique et charismatique, Dawn a très bien conduit la soirée, en laissant place à ses invitées, et en participant parfois à leurs performances.

Partie de New York pour faire du Canada sa nouvelle contrée, Shakura S’Aida est active sur la scène blues de Toronto depuis plus de vingt ans. Cette Grande chanteuse (de grande classe, de grande taille et de grande voix) est une véritable panthère du blues. Sexy et théâtrale, cette interprète extraordinaire aux costumes flamboyants s’est livrée au public avec des prestations dignes des Grandes des années 30. C’était un honneur de la voir performer dans un lieu aussi intime.

Plusieurs mélomanes et fans de Janis Joplin connaissent depuis longtemps Angel Forrest, qui s’active sur la scène rock et blues depuis 20 ans. Armée de son énergie, de sa crinière et de sa voix puissante, elle a interprété quelques chansons de sons plus récent album "Here For You", paru en 2005, mais elle a surtout émerveillé la foule avec son interprétation de "Whole Lotta Love" de Led Zeppelin, écho de sa participation au spectacle Les Années Woodstock. Une invitée qui, imprévue, en a choyé plus d’un.

Plus sexy que jamais, Lulu Hughes a sorti ses jambes et ses danses à la Tina Turner pour interpréter des classiques du blues et du rock, avec sa voix puissante et ses notes aiguës. En plus de la pièce d’Etta James "Something’s Got A Hold On Me", ce qu’il faut souligner, c’est l’interprétation envoûtante de "I Cant Quit You Baby", aussi popularisée par Led Zeppelin, mais surtout la performance magistrale de l’excellent guitariste et directeur musical de la soirée Jean-Sébastien Champagne. Lui et sa Telecaster ont rendu la foule totalement bouche bée.

Active sur la scène blues de Québec et bien connue des gens de la région, la chanteuse de Beauport Josée Ferland détonnait quelque peu de cette soirée. Elle nous a offert une pièce sympathique, qui racontait l’histoire d’une femme qui chante le blues, mais elle a littéralement été enterrée par les autres performances.

Enfin, pour souligner la journée de la femme, c’était un spectacle magique, mais de plus des fonds ont été amassés pour la cause des femmes dans le besoin. Bravo! Les Grandes dames du blues!

Link: cartier love bracelet replica| Giuseppe Zanotti replica| hermes bracelet replica|cheap prom dresses|cheap prom dresses|cartier love bracelet replcia|Christian Louboutin replica