Actualités

Jing Wang, jeune virtuose du violon

Une collaboration de Jean-Marc Gaudreau

1er novembre 2006 (QIM) – C'est au jeune et talentueux violoniste canadien d'origine chinoise, Jing Wang, qu'est revenu l'honneur d'ouvrir la troisième saison des Concerts des Hauts-Clochers, à l'église Notre-Dame-de-l'Annonciation de l'Ancienne-Lorette.

Son interprétation de la "Sonate pour violon et piano en Sol mineur, la Trille du diable" de Giuseppe Tartini, oeuvre redoutable avec la cadence diabolique de son dernier mouvement, aura permis à un public conquis de comprendre pourquoi Jing Wang est devenu le premier Canadien à se voir attribuer, en 2000, le grand prix du Concours international Concertino Praga, organisé par la Radio tchèque à l'intention des virtuoses de moins de 18 ans. L'autre grand moment magique de la soirée sera sa magistrale interprétation de la "Sonate pour violon et piano no 2, en Ré majeur" de Serge Prokofiev. Sous son archet, cette sonate à la finale enivrante brillait de mille éclats.

Pour l'occasion, Jing Wang était accompagné d'un confrère d'études, le pianiste Daniel Spiegel, jeune pianiste très impliqué dans l'exécution de la musique de jeunes compositeurs. Dans un bel équilibre entre virtuosité et expressivité, le programme de la soirée nous aura aussi permis d'entendre la "Sonate pour violon et piano en Sib majeur", K. 454 de Wolfgang Amadeus Mozart et les trois fascinants "Préludes pour violon et piano" de Dmitri Chostakovitch. Pour conclure la soirée, le public aura eu grand plaisir à se laisser bercer par le jeu chatoyant de Jing Wang dans trois ravissantes danses viennoises, de Fritz Kreisler et dans la pièce "Introduction et Tarentelle" de Pablo de Sarasate.

Jing Wang a commencé ses études de violon à l'âge de 3 ans, a donné son premier récital public à 6 ans et est arrivé au Canada en 1992, à l'âge de 8 ans, pour être aussitôt admis au Conservatoire de musique de Québec. À 12 ans, ce jeune prodige s'est vu accorder la plus haute note jamais attribuée au Concours de musique du Canada en plus de remporter, en 1999, le premier prix du Concours de l'Orchestre symphonique de Montréal. Mentionnons encore qu'il a été sacré jeune soliste de l'année en 2003 par les Radios francophones publiques. Depuis septembre 1999, il est inscrit à l'école de musique Julliard de New York. Il a déjà une belle feuille de route s'étant produit avec de nombreux orchestre symphoniques tant au Québec qu'en France, aux États-unis, en Russie de même qu'en Chine. Nul doute que M. Wang a devant lui une très belle carrière de soliste.

Cette prestation musicale s'inscrivait dans la programmation de la troisième saison des Concerts des Hauts-Clochers, qui offre des séries de concerts dans l'Église Notre-Dame-de-L'Annonciation de l'Ancienne-Lorette, en vue de recueillir des fonds pour sa restauration. Le prochain rendez-vous des Concerts des Hauts-Clochers aura lieu le vendredi 24 novembre avec le baryton Gino Quilico qui sera entouré d'un choeur d'une centaine de voix.

Link: cartier love bracelet replica| Giuseppe Zanotti replica| hermes bracelet replica|cheap prom dresses|cheap prom dresses|cartier love bracelet replcia|Christian Louboutin replica