Actualités

Mémoire d'une Génération

22 octobre 2006 (QIM) – Les souvenirs musicaux ont la vie longue. Même si la mémoire radiophonique a tendance à se faire sélective (le syndrome du grand succès déjà confirmé), c'est une souvenance d'un autre ordre que célèbre le groupe Good Generation. Celui-ci se produisait pour la première fois en public le 30 septembre dernier, à l'Aréna Bruno-Verret, dans le secteur Saint-Étienne du nouveau Lévis. Formé de vétérans issus de combos qui ont fait les beaux jours des salles de danse de la Capitale québécoise et des régions environnantes, Good Generation vise à recréer et faire découvrir aux plus jeunes le répertoire des années 65-75. Faisant le pont entre les succès dits à gogo tels "Good Lovin'" ou "Gloria" et des pièces des Doors "Love Me Two Times" ou de Bachman-Turner Overdrive "Hey You" en passant par Badfinger, les six musiciens d'expérience offrent un spectacle dansant tout en affichant une virtuosité évidente.

Le groupe s'est formé dans les mois suivant la dernière performance des Fauves, groupe de Saint-Étienne qui a oeuvré pendant quarante ans, de 1966 à 2006. Trois d'entre eux ayant décidé de donner une suite immédiate à leur passion musicale, ils ont été rejoints par deux ex-membres du groupe de rock progressif William D.Fisher. On y retrouve donc les musiciens suivants: Jean Vallières (ex-Fauves) à la guitare et au clavier, Réjean Tremblay (ex-Phénix, Fauves) à la basse, Daniel Auger (ex-Odds, Fauves) guitariste solo, Bob Létourneau (ex-William D.Fisher) chanteur, Pierre Denis à la batterie (il a déjà été dans l'équipe de Céline Dion) et Serge Perreault (ex-William D.Fisher) au clavier.

Outre le plaisir d'entendre de rares reprises de certains titres (il n'est pas fréquent d'entendre en direct des reprises de pièces telles "Come On Back" des Hollies, "See See Rider" à la façon des Animals ou "Geen-eyed Lady" de Sugarloaf), une des particularités de cette première était la présence parmi le public de nombreux musiciens de cette bonne vieille génération qui, à leur époque de gloire, avaient peu d'occasions de s'immerger de la sorte et de profiter du show, tout occupés qu'ils étaient à le donner! On pouvait ainsi remarquer des gens des Excentriques, Bel Canto, 25e Régiment et autres Lutins, attentifs à chaque nouvelle chanson, certains se retrouvant propulsés sur la piste de danse par l'enthousiasme et les rythmes toujours efficaces. Un jeune groupe et un répertoire indémodable à surveiller.

Link: cartier love bracelet replica| Giuseppe Zanotti replica| hermes bracelet replica|cheap prom dresses|cheap prom dresses|cartier love bracelet replcia|Christian Louboutin replica