Actualités

Si Dassin m'était chanté

Un commentaire de Richard Baillargeon

18 octobre 2006 (QIM) – Après Elvis, Dalida et la génération Motown, le Capitole de Québec fait place, en première mondiale, à un nouveau spectacle d'envergure mettant en vedette les chansons de Joe Dassin. Cette fois, il ne s'agit pas d'une production maison mais de l'initiative d'un fan avoué, Didier Morissonneau, qui a mis les deux dernières années à monter le tout, après en avoir rêvé pendant dix ans. Ce qui fait la particularité de Joe Dassin - La grande fête musicale est qu'on y célèbre avant tout le répertoire de l'artiste, sans autre prétention que celles de rappeler ou faire découvrir l'étendue des refrains popularisés par ce Français né aux Etats-Unis et décédé à Tahiti. Ce n'est pas la première fois qu'on rend hommage au célèbre interprète de "L'été indien", "Ça va pas changer le monde", "Et si tu n'existais pas" et de dizaines d'autres refrains inoubliables. Précisons toutefois qu'il ne s'agit aucunement d'un spectacle de personnification, aucun des interprètes ne campant l'idole. On peut même qualifier l'expérience Dassin de véritable spectacle collectif, les nombreuses chansons étant reprises par divers membres de la troupe, tant les voix féminines que masculines, et souvent en choeur.

Bien que le spectacle ait été élaboré avec l'accord de la famille du regretté chanteur - l'un des fils Dassin assistait aux premières représentations - on n'insiste pas vraiment sur l'aspect biographique (d'où le choix du verbe dans le titre de ce commentaire!). Seules quelques archives, laissées par l'artiste, sont l'objet d'un usage approprié, à des moments-clés du spectacle. Celui-ci réunit une trentaine d'artistes, danseurs, musiciens ou interprètes. Ces derniers ont pour la plupart une expérience confirmée des grands spectacles, que ce soient Du Rock à l'Opéra, Don Juan, Cinémashow, Si Alys m'était chantée ou au sein des troupes Crescendo, Québec Issime et des premières éditions de la Tournée Star Académie.Outre les voix de Stéphanie Bédard, Cassiopée, Geneviève Charest, Michaël Girard, Martin Giroux, Steve Hanley, Joël Lemay, Julie Massicotte, Jean-François Poulin et Martin Rouette, il faut souligner la présence constante de huit danseurs et danseuses et de neuf instrumentistes.

La soirée aligne tout près de quarante titres dont une forte majorité nous est familière. Aux grands succès cités plus haut, il faut en ajouter de plus fantaisistes, tels "Bip Bip", "Le petit pain au chocolat" ou "Fais-moi de l'électricité". Les décors, les mises en scène colorent chaque chanson, souvent avec un zeste d'humour. On peut ainsi découvrir un lien visuel inattendu entre "Le moustique" et "Les Dalton". "Cécilia", une adaptation qu'on peut considérer comme mineure, prend ici des allures de carnaval qui réjouirait sans doute Paul Simon lui-même tandis que "La luzerne" est prétexte à un voyage dans le temps des plus évocateurs! Pour ma part, le titre qui m'a causé le grand frisson, dès le premier tiers de la soirée, demeure inexplicablement "Ça m'avance à quoi/You Were On My Mind". Allez savoir pourquoi!

D'autres médias y ont relevé des tics staracadémiciens; quant à moi, j'y ai plutôt senti une touche à la façon du Big Bazar, mais l'impression n'a duré que le temps de "L'équipe à Jojo". Le seul irritant que j'ai remarqué provenait de la salle où un groupe de fans était visiblement plus attiré par la présence d'un des protagonistes que par le répertoire de Joe. Leur façon de manifester leur présence dès qu'apparaissait leur favori n'était pas du tout en phase avec le spectacle. Mais c'est là une rançon de la gloire! Présenté en octobre 2006 à Québec, Joe Dassin - La grande fête musicale se transporte au Théâtre Saint-Denis, à Montréal, à compter du 8 novembre. Le metteur en scène Pierre Boileau, le directeur musical Luc Boivin et sa collègue aux arrangements vocaux Édith Myers, la chorégraphe Geneviève Dorion-Coupal, les concepteurs Mario Bouchard (décors), Nicolas Labbé (éclairages) et Mireille Vachon (costumes) collaborent à cette production qui bénéficie du savoir-faire de l'Équipe Spectra. Un spectacle qui devrait faire des vagues et remuer des souvenirs!

  • 5 au 22 octobre 2006: Le Capitole de Québec
  • 8 au 26 novembre 2006: Théâtre Saint-Denis I, Montréal
Link: cartier love bracelet replica| Giuseppe Zanotti replica| hermes bracelet replica|cheap prom dresses|cheap prom dresses|cartier love bracelet replcia|Christian Louboutin replica