Actualités

Dyachkov-Saulnier: la complicité au service de la musique

Une collaboration de Jean-Marc Gaudreau

22 juillet 2006 (QIM) – Musique de chambre de Sainte-Pétronille présentait jeudi dernier,13 juillet, la Soirée Cossette consacrée au violoncelliste Yegor Dyachkov et au pianiste Jean Saulnier. Au programme, des oeuvres de Ludwig van Beethoven, Robert Schumann, Claude Debussy, Serge Prokofiev et Igor Stravinsky.

Né à Moscou en 1974, Yegor Dyachkov a obtenu le premier prix au Concours International d'Orford en 1997, et a été désigné artiste de l'année par la Société Radio-Canada et le Toronto Women's Musical Club, en 2000 en plus de recevoir le Young Canadian Musician Award.

C'est avec une belle expressivité et une certaine légèreté qu'il nous a interprété, de Beethoven, ses "Variations pour violoncelle et piano en Fa majeur", op. 66 et "... en Mib majeur", op. 158, les deux sur des thèmes de l'opéra "La flûte enchantée" de Mozart. Légèreté qui convenait bien à ces pièces écrites par un Beethoven mondain aspirant à se faire une place dans les salons de la haute société viennoise. Ces variations étaient suivies de la "Fantasiestücke" op. 73 de Robert Schumann, pièce qui nous est plus familière dans sa version pour clarinette et piano. Le dernier mouvement (vif et animé) a soulevé l'enthousiasme des spectateurs venus, hélas, peu nombreux dans la petite église de cette paroisse de l'Île d'Orléans. Ses interprétations de la "Sonate pour violoncelle et piano, en Ré mineur", de Debussy, des extraits du ballet Roméo et Juliette de Serge Prokofiev et surtout la "Suite italienne" de Igor Stravinsky, nous laisserons sous un charme indicible.

Pour sa part, le pianiste Jean Saulnier mène une très belle carrière de soliste, de chambriste et de concertiste. Il a remporté de nombreux concours nationaux et internationaux et se produit régulièrement au Canada, aux États-Unis et en Europe en plus d'enseigner à l'Université de Montréal. Il n'en est pas à son premier récital avec Yegor Dyachkov, les deux interprètes ayant plusieurs récitals et même trois disques à leur actif, dont un qui a reçu un Prix Opus, en 2001. Secondant brillamment son collègue, Jean Saulnier a réalisé un remarquable travail de transcriptions de deux pièces extraites du ballet Roméo et Juliette de Prokofiev, qu'il nous a servi avec beaucoup d'engagement. Malheureusement, il est arrivé à quelques reprises que ses ardeurs pianistiques viennent éclipser le son plus délicat du violoncelle.

Les commentaires éclairants et teintés d'humour des deux interprètes ajoutaient au plaisir de l'écoute. En rappel, nous aurons le droit au premier allegro de la "Sonate pour violoncelle et piano" de Dmitri Chostakovitch. De quoi, comme le lançait en boutade le violoncelliste, achever les musiciens. Un très beau récital.

Le 27 juillet prochain, ce sera au tour du groupe vocal Viva Voce, sous la direction de Peter Schubert, de se produire, dans le cadre de la Soirée La Maison Simons.

Link: cartier love bracelet replica| Giuseppe Zanotti replica| hermes bracelet replica|cheap prom dresses|cheap prom dresses|cartier love bracelet replcia|Christian Louboutin replica