Actualités

En vadrouille à... Québec!

Errances musicales par Richard Baillargeon

20 juillet 2006 (QIM) – Touché par l'excellence et la diversité des spectacles offerts, j'ai voulu compléter ce retour sur le 39e Festival d'été de Québec par un survol mes propres coups de coeur, sélection toute subjective (Il est physiquement impossible de tout entendre, vous avez noté le nombre de spectacles!) et exclusive au site Québec Info Musique. Qu'on me permette d'abord, toutefois, de situer brièvement certaines circonstances atténuantes. Sans remettre en cause le bien fondé de leur démarche, certains des spectacles présentés prêtent flanc à quelques mises au point. La première concerne ce qu'on peut appeler l'obsession du volume sonore. Avec les techniques de traitement du son qui sont disponibles en 2006, il est possible à toute prestation musicale de se faire entendre sur les lieux les plus étendus (comme le confirmera ma sélection #1) sans avoir besoin de nous l'entrer de force dans le crâne. Dans le cas d'un groupe dont tous ont célébré le récent opus discographique et que, par délicatesse, j'éviterai de nommer, il semble que cette notion demanderait à être prise en compte. L'excuse avancée par les fans à qui j'en ai touché un mot, à savoir qu'il faut bien donner du power à sa prestation lorsqu'on se produit juste avant un énorme performeur, ne tenait pas la route dans leur cas car, vers la fin de la soirée, chemin faisant et après m'être régalé d'un autre spectacle, je suis repassé dans le coin et la dite super-attraction était beaucoup plus audible que ne l'avaient été ses prédécesseurs.

Deuxième remarque: bien qu'on puisse l'expliquer par la courbe démographique, l'envahissement des chaises de parterre n'est pas sans poser problème. Il y a pourtant depuis quelques années une entente tacite à l'effet de démarquer le site entre zone chaises et zone « ... avec pas d'chaises! » Il serait souhaitable qu'on s'en tienne à ce compromis, sauf pour les cas d'exception.

Mais passons à l'attribution des QIMm'enivre 2006 (je dis bien attribution et non pas remise car ces trophées sont immatériels et ne pourront être remis!) et j'ai nommé:

  • QIMm'enivre de bronze: Calexico et les Mariachis Luz de Luna
  • QIMm'enivre d'argent: Konono # 1
  • QIMm'enivre d'or: Susie Arioli Band

N'ayant pas eu une minute à perdre au cours de ces 11 jours, vous comprendrez que je n'aie identifié aucun QIMm'énerve!

Parmi les innovations matérielles, mentionnons l'ajout d'un chapiteau couvrant la scène et le parterre à la Place de la famille. Celle-ci étant située dans un espace relativement fermé, entre plusieurs édifices massifs, cela permet d'éviter au jeune public de s'y faire rôtir lors des jours de canicule.

Enfin, un mot pour souligner la complémentarité offerte par le OFF Québec, qui en était à sa troisième édition. Celui-ci investit particulièrement la rue Saint-Joseph, à deux pas de l'Impérial qui est maintenant une des scènes partenaires du FéQ. Malgré des soirées très remplies, j'ai tout de même pu y faire quelques découvertes, notamment le groupe new-yorkais Nous Non Plus qui donne dans la chanson francophone, saveur '60, que ce soit dans leurs pièces originales ou avec quelques reprises comme "Les cactus" et la toute récente "Tête de boule" (à 2 jours de sa création!). Enfin, samedi soir, il était surréaliste de se retrouver au coeur d'un happening théâtre-country avec le collectif local Mon nom est personne.

Rendez-vous l'été prochain pour le 40e Festival d'été de Québec. Cela devrait être tout sauf banal!

Link: cartier love bracelet replica| Giuseppe Zanotti replica| hermes bracelet replica|cheap prom dresses|cheap prom dresses|cartier love bracelet replcia|Christian Louboutin replica