Actualités

Renée Claude chante Brassens

Collaboration spéciale de Jean-Marc Gaudreau

8 avril 2006 (QIM) – Le théâtre le Petit Champlain nous conviait, en cette journée du poisson d'avril, à un concert des plus intimistes avec une grande dame de la chanson québécoise. Renée Claude, accompagnée de son fidèle pianiste, François Dubé, est venue nous offrir son spectacle hommage à Georges Brassens. Ce monument de la chanson française, disparu en 1981, aurait eu 85 ans cette année. Pour l'occasion, elle a repris l'essentiel des chansons qu'elle avait enregistrées en 1993 sur son album "Georges Brassens, j'ai rendez-vous avec vous".

En ouverture de spectacle, une scène déserte, un éclairage tamisé et, en arrière plan, trois photos de cet artiste provocateur, amoureux de la langue française, fidèle en amitié comme en amour. Soudain, la voix grave de Georges Brassens interprétant "Fernande", une de ses compositions irrévérencieuses comme lui seul savait en écrire. Renée Claude surgit alors pour nous interpréter "Le pornographe". Le ton de la soirée est donné. Celui du bagarreur qui dénonçait aussi bien le clergé que les cons. La chanteuse nous rappelle toutefois que, malgré une certaine misogynie caractéristique de son époque, Brassens aura su témoigner de l'intérêt pour la condition féminine et surtout un grand respect pour sa bien-aimée. Pour illustrer son propos elle nous interprétera "La complainte des filles de joie" et "La non-demande en mariage".

Tout au long de la soirée, nous aurons le bonheur d'entendre quelques-unes des plus grandes chansons de Brassens. De "Il n'y a pas d'amour heureux", en passant par "Les amoureux des bancs publics", "La marche nuptiale", "Chanson pour l'Auvergnat", "J'ai rendez-vous avec vous", "Au bois de mon coeur" et l'incontournable "Les copains d'abord", c'est à tout un florilège que nous aurons droit. Elle nous en interprétera d'autres, moins connues, comme "Le roi", "La traîtresse" ou "Histoire de faussaire" et même nous récitera un poème: "Le blason".

Renée Claude est une grande interprète de la chanson. Sa voix n'a rien perdu de sa chaleur et de son beau timbre. On peut déplorer cependant les blancs de mémoire et les libertés prises avec le rythme, donnant à l'occasion un peu de fil à retordre à son accompagnateur. Mais, et c'est tout à son honneur et son professionnalisme, elle sait très bien se reprendre. Ce qui est par contre un peu plus dommage, c'est la distance et même parfois la froideur qu'elle conserve envers son public. Mais celui-ci, tout à son bonheur de renouer avec cette grande artiste, n'a pas semblé lui en tenir rigueur. Renée Claude, il est vrai, se fait beaucoup plus rare sur scène à cause de problèmes de santé mais elle promène encore ses Brassens, Ferré et Clémence au gré des propositions.

Après ses récentes rééditions sur disques, d'abord un album où elle rend hommage à Clémence Desrochers "Moi c'est Clémence que j'aime le mieux" puis sa double compilation de chansons écrites spécialement pour elle par Luc Plamondon "Entre la terre et le soleil", ce retour au répertoire du sympathique Sétois "Georges Brassens, j'ai rendez-vous avec vous", dont la parution remonte tout de même à 1993, en a ravi plusieurs.

Link: cartier love bracelet replica| Giuseppe Zanotti replica| hermes bracelet replica|cheap prom dresses|cheap prom dresses|cartier love bracelet replcia|Christian Louboutin replica