Actualités

Les regards d'outre-mer de Léo Munger

2 mars 2006 (QIM) – Le 23 février dernier, Léo Munger renouait avec son public et célébrait avec lui ses 30 ans de vie artistique. Elle est venue nous interpréter 30 chansons et profiter de l'occasion pour faire le lancement de son plus récent disque, intitulé "Regards d'outre-mer".

Le spectacle qu'elle nous a concocté, pour cette occasion, comprenait des grands classiques de la chanson de cabaret, dont justement la chanson thème du film Cabaret, plusieurs chansons du compositeur allemand du début du siècle, Kurt Weill, des classiques américains de Broadway et même des chansons latino popularisées par Alys Robi.

Léo Munger déclarait en entrevue (Le Soleil, mardi le 21 février 2006) s'être teinte en blonde et avoir abordé un répertoire plus drôle, de style cabaret, pour nous faire oublier son hommage à Édith Piaf. Il faut dire qu'elle en est maintenant à plus de 300 représentations de ce Cri du coeur, spectacle qu'elle consacrait à cette grande dame de la chanson française. Étrangement, nous avons quand même eu droit à plusieurs chansons de Piaf, dont les classiques "La vie en rose", "La foule", "Mon manège à moi", "L'hymne à l'amour" et d'autres encore.

Le programme comprenait aussi des compositions originales écrites pour Léo Munger, dont des extraits de son tout nouveau disque. C'est ainsi qu'au fil du spectacle nous avons eu droit à des regards d'outre-mer interprétés en français, en anglais et même en allemand. Léo Munger était accompagné au piano par Jeannot Turcotte. Celui-ci a mis tous ses talents pianistiques au service de cette chanteuse qui possède une très belle voix et une grande présence sur scène.

La foule était clairsemée pour ce soir de première. Et si certains semblaient apprécier le spectacle, plusieurs sont restés sur leur réserve. Car quelques faiblesses dans ce spectacle sont venues un peu ternir les retrouvailles de Léo Munger avec son public québécois. En premier lieu, je dirais que ce spectacle péchait par l'excès. À trop vouloir en faire, je crois bien que la chanteuse a nui à son propre spectacle, en nous projetant l'image, non pas d'une chanteuse animée, mais plutôt celle d'une chanteuse agitée.

Une autre faiblesse concerne la cohérence du spectacle. Les chansons originales de Léo Munger, plus intériorisées, plus méditatives, ne s'intégraient pas toujours très bien au répertoire de cabaret. Il eut peut-être mieux valu faire deux parties distinctes, que de mélanger ainsi les genres. Surtout que certaines chansons originales de Mme Munger supportent peut-être mal la comparaison avec les grands classiques. Je pense notamment à la chanson "S'en aller". Finalement des problèmes de son et un piano un peu trop omniprésent sont venus gâter la soirée.

Le spectacle Regards d'outre-mer était présenté au Théâtre Petit Champlain les 23, 24 et 25 février 2006.

Link: cartier love bracelet replica| Giuseppe Zanotti replica| hermes bracelet replica|cheap prom dresses|cheap prom dresses|cartier love bracelet replcia|Christian Louboutin replica