Actualités

Stephen Faulkner ému par Québec

Collaboration spéciale de Line Turcotte

20 février 2006 (QIM) – À peine descendu de son "Train maudit", Stephen Faulkner franchit le pas du Théâtre Petit Champlain où il offrira une prestation à l'image d'un homme comblé. Occupant tout l'espace sur scène, sous un éclairage et une acoustique synchronisés, le chanteur s'anime en cette soirée du 4 février 2006. Il se donne tout entier, stetson et bottes de cowboy à son public qui fredonne ses refrains tantôt nouveaux, tantôt anciens.

Connu d'abord sous le nom de Cassonade, il a participé à l'album "Pommes de route" de Plume Latraverse puis fait carrière en solo à partir 1978. De ses albums parus, il choisira des rythmes de swing, de country et même certaines chansons du répertoire français et québécois s'enfileront. Ses succès comme "À cheval donné, on regarde pas la bride", "Mille après mille" de Gerry Joly, et plus d'une vingtaine d'autres pièces viendront emballer le public en proie à son répertoire. S'accompagnant de sa guitare ou de son piano, il raconte sa vie en paroles et musique devant une salle comble.

Tout au long de la soirée entrecoupée d'un bref entracte, son "Train de vie" fera référence à "Un samedi soir à Disraeli" ou à "Je suis toujours en amour avec toi". Puisqu'il "Capturé vivant" le public, c'est au "Café Rimbaud" qu'il réfléchit à son amoureuse et puis, disparaîtra "La perle rare".

Certains se rappelleront que l'artiste a vécu durant quelques années un passage à vide qui lui imposeront un arrêt professionnel. Mais rapidement, Stephen se ressaisira et reprendra la création de chansons autant en France qu'au Québec. Ce soir-là, sous un tonnerre d'applaudissements, il tentera de quitter la scène, mais forcé à un rappel, il offrira un de ses meilleurs succès "Si j'avais un char".

Link: cartier love bracelet replica| Giuseppe Zanotti replica| hermes bracelet replica|cheap prom dresses|cheap prom dresses|cartier love bracelet replcia|Christian Louboutin replica