Actualités

Paolo Noël: présence scénique ambivalente

Collaboration spéciale de Gisèle Bellerose

4 janvier 2006 (QIM) – C'est dans la chaleureuse salle de spectacle du Centre d'art La Chapelle qu'a eu lieu, le 10 décembre dernier, le spectacle présenté par l'artiste québécois Paolo Noël. Ce dernier se présente seul sur scène. Une bande sonore l'accompagne pour la partie chantée. À quelques reprises, il va s'accompagner à la guitare et même à l'harmonica.

La première chanson qu'il nous a interprétée est "J'attendrai". Une première chanson et déjà l'on sent qu'il est devant un public conquis d'avance, venu l'entendre interpréter les grands succès de son répertoire. Tout au long de la soirée, Paolo Noël racontera tout plein d'évènements sur sa vie professionnelle et personnelle. L'homme de 76 ans parlera de sa femme, Diane Bolduc, de son rôle de bandit dans la série Omerta, de ses petits-enfants, de son enfance malheureuse.

Il s'aventurera aussi sur le terrain de l'humour, mais un humour un peu grivois où le viagra et l'argent prendront une place un peu trop importante. Cet aspect de son spectacle devrait, à mon avis, être considérablement réduit pour laisser plus de place à ses chansons. Car Paolo Noël a, à son âge, une très belle voix, douce et sensuelle, et il aurait avantage à mettre l'accent sur cet atout et à délaisser le domaine de l'humour de cabaret qui, avouons-le, n'est pas sa grande spécialité et qui est réellement dépassé en 2006.

Parmi les chansons interprétées, mentionnons "Catherina", "Paulette", "Adestes Fideles", "Ma prière" sans oublier une de ses propres compositions qui a connu son heure de gloire, "Carré Saint-Louis". Pour le fameux standard "Quand le soleil dit bonjour aux montagnes" il a incité ses fans à chanter avec lui. Il a lancé l'invitation en déclarant que si lui pouvait chanter, alors tout le monde le pouvait aussi, car il n'a jamais appris à chanter. Son public ne s'est pas fait prier pour répondre à son appel.

Après l'entracte, Paolo Noël nous a offert un pot-pourri de ses chansons, que l'on retrouve sur son disque "Les plus belles chansons de ma vie". Il a profité de l'occasion pour inviter son épouse à venir sur scène et interpréter avec lui: "Les chemins de ma vie" et "Noël blanc". Nous avons eu droit aussi à cet incontournable, que l'artiste considère comme son hymne national, "La mer" de Charles Trenet.

C'est un spectacle qui rejoint en premier lieu une clientèle féminine plus âgée. La plupart des femmes, venues accompagnées, paraissaient avoir suivi avec grande attention la carrière de Paolo Noël et connaissaient bien les chansons interprétées. D'ailleurs c'est la partie chantée qui constitue le point fort du spectacle, celle que Paolo Noël a le mieux réussi, celle que son public attendait. Il aurait avantage à réduire la causette et l'humour grivois, pour nous offrir ses plus belles chansons.

Aucun rappel n'avait été prévu. En lieu et place, Diane Bolduc se tenait disponible dans le hall de la salle de spectacles, pour vendre les disques de Paolo Noël qui, de son côté se prêtait au jeu des dédicaces. Cette opération un peu mercantile est venue porter ombrage aux retrouvailles de l'artiste avec son public. Je connaissais peu cet artiste et ce spectacle m'aura permis de découvrir et de mieux connaître ce personnage attachant de la chanson québécoise.

Paolo a depuis peu son album dans la "Collection Québec Info Musique" sur disques Expérience – XXI-21.

Link: cartier love bracelet replica| Giuseppe Zanotti replica| hermes bracelet replica|cheap prom dresses|cheap prom dresses|cartier love bracelet replcia|Christian Louboutin replica