Actualités

Plusieurs artistes soutiennent les Jeunes musiciens du monde

5 novembre 2005 (QIM) – L'impact de la musique dépasse l'effet universellement reconnu de l'adoucissement des moeurs et la musicothérapie. C'est la conviction profonde que « la musique peut changer les destins » qui a amené les frères Blaise et Mathieu Fortier et quelques membres de leur entourage à fonder une première école à Kalkeri, en Inde, à l'automne 2002. Après une année à redonner aux enfants de là-bas « l'opportunité de puiser dans leurs racines culturelles et sociales la force et l'inspiration de se réaliser pleinement », l'équipe ouvrait une seconde classe dans le quartier Saint-Sauveur à Québec. Le principe demeure le même: apprendre aux enfants les rudiments de leurs racines musicales et contribuer ainsi à leur développement tout en leur assurant de manger à leur faim. Si certains comparent leur action au missionnariat des siècles passés, les promoteurs de cette initiative parlent plutôt d'un investissement dans la jeunesse du monde et de la préservation de la diversité des cultures. À une époque où l'UNESCO doit combattre certain impérialisme culturel, l'oeuvre des Jeunes musiciens du monde représente un exemple très concret de ce qui peut être fait en la matière. Soulignons que l'organisme Jeunes musiciens du monde ajoutait récemment une troisième corde à son archet: l'École de musiques traditionnelles La Bolduc, à Montréal.

Pour une 4e année consécutive, on retrouve un bel échantillon de la scène artistique québécoise qui s'implique dans les deux soirées au bénéfice de l'organisation, lesquelles se tiendront le 11 novembre à Québec (Expo Cité) et le 25 novembre à Montréal (Métropolis). La partie V.I.P. de chacune des soirées consiste en un cocktail dînatoire aux portions généreuses accompagnées de vin de qualité dont une partie du coût de 150$ fait l'objet d'un reçu de charité. Un encan d'oeuvres d'art est également prévu, toujours au profit des activités des dites écoles musicales.

À partie de 20 h 30, le public a droit, pour un prix vraiment modique de 25 $ ou 30 $, à une série de prestations musicales exclusives à l'événement. Parmi les artistes qui se produiront cette année, on remarque quelques habitués tels Ariane Moffatt, Yves Lambert, Colectivo, Éloi Painchaud et Gurpreet Chana, auxquels s'ajouteront avec un réel enthousiasme les Daniel Bélanger, DJ Champion, Florent Vollant, Yann Perreau, Marc Déry, Polémil Bazar, Le Vent du Nord, les Chauffeurs à pieds, des participants du Cirque du Monde (programme social du Cirque du Soleil), Martin Racine, Jagjit Singh et Zal Idraissa Sissokho, sans oublier les animatrices Monique Giroux et Karina Marceau. Les soirées musicales débutent à 20 h 30 et se prolongeront tard dans la nuit!

Cette quatrième campagne de sensibilisation aux travaux de Jeunes musiciens du monde bénéficie de l'appui de Michel Bélanger, président des disques Audiogram, qui assume la présidence d'honneur, de Vidéotron, de la Première chaîne radio et de la Télévision de Radio-Canada/Québec et est du Québec, et de plusieurs autres organismes privés ou publics, dont les sociétés de transport des deux grandes villes qui affichent les deux événements sur leurs véhicules respectifs. Le livre Inde - sur la route des jeunes musiciens du monde, de Karina Marceau et Victor Diaz Lamich qui a été lancé plus tôt, en octobre 2005, complète les moyens que Jeunes musiciens du monde a mis de l'avant pour rejoindre les gens.

Il est possible de réserver ses billets sur les réseaux Billetech (Québec) et Ticket-Pro (Montréal). Pour toute autre information supplémentaire, appeler (418) 525-5400 ou sans frais à 1-866-525-JMDM (5636).

Link: cartier love bracelet replica| Giuseppe Zanotti replica| hermes bracelet replica|cheap prom dresses|cheap prom dresses|cartier love bracelet replcia|Christian Louboutin replica