Actualités

Rassemblement familial et musical au nord de Québec

21 août 2005 (QIM) – Depuis plusieurs années déjà les fêtes de quartier dans la Ville de Québec, particulièrement durant la saison estivale, rivalisent d’ingéniosité afin d’attirer les foules à toutes sortes d’événements susceptibles de plaire aux petits et grands. C’est ce qui s’est produit entre les 5 et 7 août dans l’arrondissement de la Haute-Saint-Charles où des milliers de citoyens ont participé aux Fêtes de la famille, à l’extérieur, dans un parc municipal.

Fidèle à sa réputation, Québec Info Musique a couvert les spectacles musicaux de cette manifestation qui présentait pour la 12e année, des artistes de grande réputation. Martine Roy et Roger T. Drolet se sont rendus sur le terrain.

Les Fêtes de la famille: une belle manière de célébrer l’été

Sorte de kermesse donnant lieu à toutes sortes de rencontres entre membres des familles de ce quartier du nord de la Capitale nationale, les Fêtes de la famille ont réussi le tour de force de programmer des artistes populaires qui jouissent d’une excellente notoriété auprès du grand public. Ainsi, lorsque les étoiles apparaissaient lentement, les Daniel Boucher, Jonathan Painchaud, Dumas et Diane Tell se sont succédés lors des trois soirées consécutives qu’ont duré ces festivités. Sauf pour Boucher que nous n’avons pas vu, voici quelques mots sur Painchaud, Dumas et Tell qui ont brûlé les planches de cette scène du grand air.

Spectacle de Jonathan Painchaud

Voir et revoir ce Madelinot en spectacle est si bon! C'est comme lorsque nous arrivons chez notre meilleur ami qui ne cesse de se dépasser pour nous faire plaisir! Talent indéniable!

De ses chansons: "C'est la vie", "Orphelin", "Comme un con", et il interprète également du Okoumé ("Dis-moi pas ça", "Le bruit des origines", etc.) il termine avec: "Irresponsable" avec Dumas qui arrive!!!

Tout simplement Wow!!!

Entre deux chansons, il nous raconte qu'il est allé manger à: Wendake (village amérindien), à quelques kilomètres de Saint-Émile... pour se perdre en revenant! Hi Hi! Il arrive juste à temps (moins une minute) avant le début de son spectacle! Alors là... de la foule on lui répond: « Voyons Jonathan... t'a pas suivi les flèches? » Il rit! Peut pas faire autrement!

D'une complicité authentique avec ses musiciens, j'y découvre Antoine Gratton le claviériste-chanteur (qui a lui-même un album à son actif) qui nous captive irrésistiblement! Décidément, Jonathan ne cessera jamais de m'épater! Son album solo: "C'est la vie" À se procurer très certainement!

Spectacle de Dumas

Embarquer dans ses chansons... c'est embarquer dans un monde à part (son monde) mais combien génial! Moi qui le voyais en spectacle pour la presque première fois! Dumas vient te chercher: dès sa première chanson - "Le cours des jours" - et jusqu'à la toute fin de son spectacle, nous sommes éblouis; on ne peut pas décrocher! Captivant!!!

Il est entier, sympathique, chaleureux! Il ravit son public et son public le lui rend bien! Il sourit, il est à l'écoute et c'est franchement flatteur de le voir s'exprimer! Et oui nous devons être à l'écoute aussi!!!! Car il passe en sa chanson "J'erre" à "Hey Mickey" des années 80 et sur une autre de ses chansons il nous transporte vers le "Sex Machine" de James Brown!

D'une franche camaraderie avec ses musiciens qui enchaînent adroitement avec d’agréables improvisations, il nous charme! Pendant une ballade, Dumas nous part d’un nouveau truc qu’il vient de découvrir: il s’agit d’ouvrir nos cellulaires... moins dangereux que les briquets et pourquoi pas!

Ce samedi matin 6 août, il est parti de Baie-Comeau! Il s'endort et rêve de baseball... et des gens qui chantaient: «Tu,Tu,Tu Tu lu...». Son album "Le cours des jours" est toujours aussi agréable à écouter. Oui tout un voyage de musique et dire que c'est nous les Québécois qui l'avons! Oui, quel privilège et quelle fierté!

Quelques commentaires recueillis dans le public sur place: Des jeunes (entre 12 et 18 ans), conquis, venus exprès pour Dumas, et ça saute et ça chante et ils aiment!

  • De Ghyslain 29 ans: « Dumas!!! Hé... gros canon!!! Show qui se tient vraiment, excellents rythmes et sa force: l'improvisation en plus de son talent d'auteur-compositeur!!! »
  • De gens plus âgés 40 - 50 et plus: « Excellent spectacle, il a tous les talents! Un futur Robert Charlebois! »
  • Et moi... Martine, tombée en bas de ma chaise... tellement j'ai aimé et dégusté chaque minute de son spectacle!

Spectacle de Diane Tell

Mises à part quelques rares apparitions en sol québécois depuis deux ans, la musicienne Diane Tell, qui habite depuis un bon moment Anglet sur la côte basque en France, a été très discrète dans son Québec natal depuis belle lurette. Si elle croyait que ses compatriotes l’avaient oubliée, elle s’est lourdement trompée. Les spectateurs venus la voir et l'entendre en ce dimanche 7 août l'ont démontré éloquemment.

Avec des musiciens complices et choristes à l’avenant, Diane revisite ses succès et des pièces de son récent disque "Popeline". Arrangements rock ou voix-guitare sèche, pour les adaptations de ses classiques, Diane aime visiblement donner une nouvelle allure à ces chansons qu’on a connues avec d’autres habits. C’est tant mieux.

Très en forme, Diane Tell semble redécouvrir le Québec et prendre un réel plaisir à tourner à nouveau sur les routes nord-américaines. On annonce même une tournée automnale dans plusieurs régions québécoises.

Link: cartier love bracelet replica| Giuseppe Zanotti replica| hermes bracelet replica|cheap prom dresses|cheap prom dresses|cartier love bracelet replcia|Christian Louboutin replica