Actualités

6e édition du FC3A - Cuba si! Musica, ciertamente!

Les tribulations de nos reporters Richard Baillargeon et Roger T. Drolet au pays des grands écrans

6 avril 2005 (QIM) – Qui dit film, dit aussi bande sonore. Parfois simple accompagnement, la musique peut aussi être à l'honneur dans les salles obscures. Si le Música cubana de German Kral a été devancé par Whisky de Juan Pablo Rebella et Pablo Stoll dans le vote des cinéphiles, à l'occasion de la 6e édition du Festival de cinéma des 3 Amériques, lequel se tenait à Québec du 30 mars au 3 avril 2005, il n'en a pas moins cueilli l'approbation des mélomanes. Ne cachant pas sa filiation directe avec le fameux Buena Vista Social Club, qui demeure un des films exemplaires dans le genre, Música cubana nous fait découvrir le bouillonnement artistique de la musique cubaine actuelle.

Alors que le film de Wim Wenders, épaulé par le musicien Ry Cooder, faisait preuve d'une certaine nostalgie face aux gloires oubliées, on peut dire qu'en un temps relativement court son impact a eu un effet indéniable sur la revitalisation culturelle de la Perle des Caraïbes. En moins de dix ans, une nouvelle génération renoue avec le traditionnel Son, y ajoutant sa sensibilité, ses préoccupations, sa jeunesse. Il suffit d'entendre la façon dont la chanteuse Telmary Diaz inclut les couleurs du Son à son rap pour mesurer la vitalité de cette musique qu'on a pu croire menacée. Bel exemple de ce que peut accomplir une action passionnée dans un contexte pourtant difficile.

Un tel foisonnement d'activités: une trentaine de longs métrages, plus d'une centaine de courts métrages, 5 lieux de projection en plus des événements spéciaux, demande une certaine répartition des tâches. C'est ainsi que l'un de nous a pu se retrouver certain soir à l'Impérial de Québec où cinéma et théâtre faisaient bon ménage. Mais qui est ce Marciel Hallucine? Un Belge, Marc Hollogne, qui débarque à Québec pour la première nord-américaine de son spectacle « cinéma-théâtre » Marciel hallucine et qui a tout pour impressionner. Une formule étonnante d'intégration entre le cinéma et le théâtre permet au personnage principal, Marciel, qui a « un virus au cerveau » de s'éclater au plus grand plaisir du public hétéroclite qui s'est déplacé. Cette « infirmité » lui permet de faire de multiples aller-retours, tout au long d'une performance époustouflante de deux heures, entre un écran de cinéma où il s'intègre littéralement au jeu d'autres comédiens (dont la Française Miou-Miou) et une scène de théâtre avec décor où l'action ne manque pas non plus. La scène étant séparée en deux, côté ciné et côté théâtre, les interactions plus spectaculaires les unes que les autres se succèdent à un rythme effréné où le verbomoteur Hollogne s'en donne à coeur joie. Le comédien réussit même à se transformer en musicien et à y aller de quelques passages très enlevants. Une brillante idée que le public a eu plaisir à voir se matérialiser au Théâtre Impérial de Québec pendant quatre jours d'affilée.

Parmi les autres films présentés lors de ce 6e Festival fort couru, plusieurs accordaient une place importante voire centrale à la musique. C'est le cas des deux long métrages du documentariste André Gladu qui, après avoir assumé un poste de direction à l'ONF pendant plusieurs années, revient à la réalisation. Avec Tintamarre et Marron, deux épisodes de sa nouvelle collection La piste Amérique consacrée à la francophonie nord-américaine, le réalisateur reprend où il nous avait entraînés avec Le son des Français d'Amérique, il y a un quart de siècle. Une telle profusion de projections ne nous a pas permis de tout voir et entendre. Ainsi avons-nous raté le prometteur Searching For The Wrong-Eyed Jesus de Andrew Douglas, une sorte de road-movie où les personnages parcourent le sud des États-Unis en compagnie d'une... statue. Avec les images délirantes du film d'ouverture Les États-Unis d'Albert d'André Forcier, Searching For The Wrong-Eyed Jesus rappelle que tout n'est pas « bushé » au sud de la frontière, pour peu qu'on y apporte un regard critique! Vivement le prochain fc3a...

Link: cartier love bracelet replica| Giuseppe Zanotti replica| hermes bracelet replica|cheap prom dresses|cheap prom dresses|cartier love bracelet replcia|Christian Louboutin replica