Actualités

Spectacles bénéfice pour Jeunes musiciens du monde à Québec et Montréal

2 octobre2004 (QIM) - Avez-vous déjà pensé voir sur une même scène lors d’une même soirée Yves Lambert (ex-Bottine Souriante), Ariane Moffatt, Les Batinses, Colectivo, Éloi Painchaud, Marc Déry, Florent Vollant, Stéfie Shock et Orioxy? Non, vous ne rêvez pas et de plus, vous donnerez ce faisant un bon coup de pouce à une initiative absolument géniale de deux québécois qui enseignent gratuitement, en Inde et au Québec, leur musique traditionnelle respective à des jeunes très talentueux mais qui n’en ont pas les moyens.

Car depuis maintenant deux ans que l’organisme sans but lucratif Jeunes musiciens du monde a vu le jour, sa petite équipe de permanents a le vent dans les voiles. La formule originale qu’ils ont concoctée reçoit un accueil enthousiaste non seulement en Inde où elle a été expérimentée avec succès mais également à Québec où une école de musique traditionnelle a vu le jour il y a tout juste un an au Patro Laval. Un projet d’implantation d’une autre école est en voie de concrétisation à Montréal. Demain, le Mali, le Brésil...

Déjà quelques soirées visant à recueillir des fonds ont été organisées à Québec et en Inde mettant à contribution le talent de nombreux artistes professionnels. Vous les avez manquées? Qu’à cela ne tienne. Deux autres événements semblables se dérouleront le vendredi 15 octobre au Théâtre Capitole de Québec et le jeudi 28 octobre au Métropolis de Montréal. Les billets sont en vente sur Billetech et Ticket Pro au prix de 25 $ seulement ou 30 $ à la porte. Un spectacle réunissant des artistes mondialistes qui offrent généreusement leur savoir-faire pour une cause vraiment exceptionnelle.

L'organisme Jeunes musiciens du monde a été créé en novembre 2002 par deux jeunes québécois en quête d'un monde meilleur! Ils ont mis sur pied une école de musique gratuite pour des jeunes défavorisés dans un petit village indien (Ville de Dharwad au Karnataka, en Inde). Les enfants y sont logés, nourris, et y apprennent la musique traditionnelle indienne, ainsi que plusieurs autres choses, dont des matières de bases telles l'anglais, l'hindi, les mathématiques, etc. Le but de l'école est de valoriser ces enfants, leur permettre de se réaliser dans quelque chose, qui pourra peut-être les mener plus loin. De plus, les jeunes apprennent à connaître leur tradition musicale, ce qui aide à la garder vivante.

Un modèle de coopération qui ne tardera pas à « faire des petits », soyez de l’aventure!

Link: cartier love bracelet replica| Giuseppe Zanotti replica| hermes bracelet replica|cheap prom dresses|cheap prom dresses|cartier love bracelet replcia|Christian Louboutin replica