Actualités

Un 37e Festival d’été de Québec éclectique

2 juillet 2004 (QIM) - Il y en aura pour tous les goûts sur les divers sites de la 37e édition du Festival d’été de Québec, du 8 au 18 juillet prochain. Rock, chanson, hip hop, musiques du monde, traditionnelle, pop ou classique, arts du cirque et de la rue... autant d'expériences différentes pour les participants du Festival. Cette année encore, et peut-être davantage que pour les éditions antérieures les partenaires deviennent essentiels à la suite et au développement de l'événement. Les différents volets de la fête seront répartis comme suit.

La scène Bell des Plaines d’Abraham

Les Plaines d’Abraham sont pour les yeux ce que la musique du Festival est aux oreilles. Gregory Charles, Le Choeur de l’Armée Rouge, Bruno Pelletier, Mélanie Renaud, Daniel Lavoie, l’Orchestre symphonique de Québec, Marie-Élaine Thibert, Boom Desjardins, Wilfred Le Bouthillier, Marie-Jo Thério, Luce Dufault, Luck Mervil et Gabrielle Destroismaisons comptent parmi les artistes qui s'y produiront, parfois sous la bannière de spectacles-événements comme Québec salue Stéphane Venne, Jours de plaines (un salut à Daniel Lavoie), Helmut Lotti & Friends, le Spécial Belle et Bum Rock, Ferland le choeur à la fête ou Ville Émard Blues Band - Nouvelle génération. Pour les festivaliers dans la trentaine, notons la mégafiesta marquant le retour du groupe français Bérurier Noir après quinze ans d’absence.

La scène Molson Dry du Parc de la Francophonie

L'occasion de humer les vents et les courants les plus frais de la musique francophone d’ici et d’ailleurs (Stefie Shock, Arianne Moffatt, Magyd Cherfi du groupe Zebda, Tarmac, Tryo, etc.), ponctués de quelques incursions dans la langue de Shakespeare, avec Eric Sardinas, George Thorogood & The Destroyers et Violent Femmes. Le rap et le hip hop seront bien servis avec Sans Pression, Oxmo Puccino et Sniper tandis que les amateurs de punk-rock ne seront pas en reste avec les Wampas, Les Trois Accords et SUM 41.

La Place Métro à Place d’Youville

Dès l’après-midi, et ce jusqu’à minuit, devient tel un grand souk à ciel ouvert où les musiques du monde et les arts du cirque et de la rue se lancent mutuellement la balle, d’une scène à l’autre. L'occasion de se plonger dans l’univers endiablé du World Beat (Habib Koité, Bembeya Jazz, Los de Abajo, Yerba Buena...), de l’électronique (Electric Gypsyland, Soel) ou de se laisser toucher par les voix des nomades, gitans et autres chantres de ce monde: l’Ensemble Tartit, Taraf de Haïdouks, Oumou Sangaré, La Rue Kétanou...

Benoît Charest convie le public à un swinging rendez-vous au cours duquel le répertoire des fameuses Triplettes de Belleville sera servi par un ensemble d’une douzaine de musiciens. La formation pop rock alternative The Nits, influente auprès de groupes tels Coldplay et Barenaked Ladies, profitera de son cinquième séjour au Festival pour y célébrer ses 30 ans de carrière artistique.

Place aussi aux spectacles de nouveau cirque avec Apex (diplômés de l’École de cirque de Québec), Circo Imperfecto et Smile Compagnie qui égaieront l’arène de la Place d’Youville, aux spectacles de magie du prestidigitateur et illusionniste Patrice et à la danse acrobatique et/ou percussive de Port-O-Swing, du Dry Beat Trio, des Galapiats et de Malambo.

La Place de la famille McDonald’s du parc de l’Esplanade

Une flopée de saltimbanques (Rêves en stock, Rom Kata, Piero Velo) et le célèbre Ronald McDonald attendent les plus jeunes qui ont leurs quartiers bien à eux en cette Place de la famille tous les jours. Les festivaliers ne manqueront pas le train Gaïa 101 qui les mènera à la découverte des jeux traditionnels du monde entier avec l’activité Embarquement immédiat: destination jeux du Monde. Les Ateliers de fabrication de masques à la Picasso, offerts par le Musée national des Beaux-Arts du Québec, les interventions spontanées d’une troupe de maquillage et les cliniques et démonstrations de planches à roulettes du Skate Park complètent ces activités à la fois amusantes et éducatives.

Les Arts de la rue Jean Coutu

Les Arts de la rue prennent d’assaut la rue Saint-Jean dont le segment allant de la Place d’Youville à la Côte du Palais se transformera en zone exclusivement piétonnière, tous les soirs entre 18h et 23h. Plusieurs dizaines d’artistes dont des échassiers (Artéfacts & Artifices, la Compagnie d’Ailleurs, la Compagnie d’Outre-rue), des comédiens (Hector Protector, Improcom, Inko’Nito, Monsieur Ratichon, Mobile Home, Toxique Trottoir) et des musiciens (Sax-O-Matic, Les Costards, Zyphérologie), collaborent à cette partie de la programmation du Festival d’été de Québec.

La Série d’Octave

Une référence nominative au signe de l’octava qui, dans une partition, invite à jouer ou chanter un passage un octave plus haut ou plus bas, est présentée par le gouvernement du Québec et propose les plus fines fleurs de l’art vocal (Angélique Ionatos, Derek Lee Ragin, La Venexiana, Daniel Taylor & Suzie Leblanc), de la chanson (Taima, Gianmaria Testa) et de la musique instrumentale (Tatjana Vassilieva, Dejan Lazic, le quatuor de saxophone Habanera). Onze concerts exceptionnels au cours desquels le genre classique convolera en justes noces avec la chanson, dans le confort de la salle Octave-Crémazie du Grand Théâtre de Québec.

Le Cabaret Desjardins du Festival

Le Cabaret du Capitole emprunte pour quelques soirs la vocation des mythiques Cotton Club et Blue Note de New York. On y fait place aux racines du blues avec Tarbox Ramblers, The Holmes Brothers, Gaz Bar Blues, et du jazz qui sera représenté par Le Large Ensemble ainsi que Johanne Blouin, Michel Donato & Vic Vogel avec le Jazz Big Band.

L’enceinte intime et art déco sera aussi le lieu de diffusion de grands spectacles pop, folk et de rock alternatif (Eleni Mandell, Xavier Rudd), de hip hop (Don Choa) et de musiques traditionnelles (Les Batinses) et électroniques (DJ Frigid, Plastic Bertrand, Soulmeka), sans oublier les 6 finalistes du concours Le plus beau slow (une promotion Rythme FM) qui, pour deux soirs, y feront leur baptême des planches.

La programmation détaillée des sept principales scènes du festival est disponible un peu partout sous forme de dépliant, également inclus dans l'édition de juin du nouveau mensuel Le Soleil en bus. Par ailleurs, le magazine Québec Scope proposait en ses pages, lui aussi en juin, un descriptif de chacun des invités, comme on pouvait le trouver dans le programme souvenir officiel des années antérieures. Le macaron dont le tarif a été fixé cette année à 15$ est cependant en pré-vente au prix de 12$ jusqu'au 4 juillet 2004.

Link: cartier love bracelet replica| Giuseppe Zanotti replica| hermes bracelet replica|cheap prom dresses|cheap prom dresses|cartier love bracelet replcia|Christian Louboutin replica